L’Amérique affecte les résultats de L’Oréal

L’Amérique affecte les résultats de L’Oréal

Le groupe français de produits cosmétiques L’Oréal a réalisé un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros au deuxième trimestre 2013, soit une hausse de 4,2% par rapport à la même période en 2012. Un résultat néanmoins inférieur à la croissance de 5,1% enregistrée au premier trimestre. Le marché des cosmétiques semble donc connaître un certain ralentissement.

Les ventes faiblissent en Amérique du Nord

Ce recul des ventes concerne principalement l’Amérique du Nord. Au deuxième trimestre L’Oréal – qui détient notamment les marques Garnier, Lancôme et les parfums Victor & Rolf – y enregistre une croissance de 4,5% à données comparables, contre 6,3 % au premier trimestre.


Cette région a généré 1,37 milliard d’euros du chiffre d’affaires global du groupe s’élevant à 5,8 milliards d’euros.


Ce ralentissement en Amérique du Nord est d’ailleurs une tendance générale et ne se limite pas à L’Oréal. « Le marché américain a connu une hausse de 4,5% l’année dernière, alors qu’au premier semestre 2013 cette croissance était d’à peine 3% », observe le PDG Jean-Paul Agon. « Vu la situation économique favorable en Amérique, nous ne nous attendions pas à cela. »


Forte croissance dans les pays émergents

En revanche les nouveaux marchés en Amérique latine, en Asie et en Afrique se portent mieux. Au deuxième trimestre L’Oréal y enregistre une hausse de son chiffre d’affaires de 10,3% à 2,1 milliards d’euros à données comparables. Ces pays émergents constituent aujourd’hui les principaux marchés de la marque.


En Europe de l’Ouest, durement touchée par la crise économique, l’augmentation du chiffre d’affaires au deuxième trimestre se limite à 1,7% à 1,9 milliard d’euros.


Sur l’ensemble de l’année L’Oréal prévoit une croissance globale des ventes de 3,5% à 4%. Les résultats financiers seront communiqué à la fin du mois d’août.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: