L’hygiène-beauté en France en net recul en ce début d'année

L’hygiène-beauté en France en net recul en ce début d'année

Le secteur de l'hygiène-beauté en France connaît un début d'année morose. La majorité des catégories sont en recul, seule la parapharmacie progresse.

Les poids lourd du secteur en baisse

Sur les deux premiers mois de 2015, les ventes d’hygiène-beauté en France affichent une baisse tant dans les hypermarchés que dans les supermarchés. Selon Iri, la plupart des catégories sont en baisse : -2,9% pour les capillaires et les accessoires pour cheveux, -2,3% pour l’hygiène corporelle et -0,2% pour les soins de beauté. 

« Les grandes catégories qui étaient en croissance depuis 2-3 ans comme les déodorants, les gels-douches et les dentifrices sont en baisse », observe Emily Mayer, directrice d’unité chez Iri.  C’est le cas également du côté des soins de beauté où les ventes de maquillage, plus gros segment en valeur de la catégorie, chutent de 2,1%.  Dans cette catégorie, les soins des mains et des lèvres détonnent avec une croissance de 27,9%, preuve que l’hiver a été plus rude que l’hiver 2014. 

« Cela explique aussi l’augmentation des ventes de mouchoirs (+12,4%) », souligne Emily Mayer.  Les serviettes hygiéniques (+3,3%) et les produits d’incontinence (+14,1%) permettent à la catégorie de se maintenir malgré une forte baisse des changes et des couches culottes (-4,7%).

 

La parapharmacie en croissance

La seule catégorie en croissance est la parapharmacie.  A l’exception de l’hygiène sexuelle, toutes les catégories progressent, en particulier les produits et accessoires de parapharmacie (+22,9%) et les compléments alimentaires : +6,7% pour les produits de régime et +2,0% pour les produits de santé forme.  « Les opérations beauté devront être réussies sinon l’année sera compliquée », conclut Emily Mayer.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les médicaments sur ordonnance également disponibles sur le webshop de Multipharma

24/10/2017

Multipharma a élargi ses services sur son webshop : outre les produits pharmaceutiques et les médicaments ne nécessitant pas de prescription, les clients peuvent désormais y réserver des médicaments disponibles uniquement sur ordonnance.

Repositionnement radical pour Di

19/10/2017

Le spécialiste des produits de soins et de beauté Di veut se positionner en tant que marque forte grâce à un programme d’investissement ambitieux. Décor épuré, assortiment exclusif, e-shop et stratégie de communication plus dynamique. 

Zalando se lance dans les cosmétiques

18/10/2017

D'ici le printemps 2018 Zalando vendra également des cosmétiques sur son webshop, à commencer par l’Allemagne. En outre, l’e-tailer a publié ses résultats trimestriels et annonce une croissance du chiffre d’affaires de près de 30%.

Dollar Shave Club débarquera en Europe en 2018

10/10/2017

Dollar Shave Club compte faire son entrée en Europe l’an prochain. Le service d’abonnement pour rasoirs, détenu par Unilever, connaît déjà un franc succès aux Etats-Unis.

Essity : « Nos produits ont une utilité quotidienne »

05/10/2017

Ne dites plus SCA Hygiene mais Essity. Le fabricant de marques telles que Tena, Tork, Tempo, Lotus, Okay et Demak’Up renforce son attention sur l’hygiène et la santé. Le marché de l’incontinence offre le plus gros potentiel de croissance. 

Etos arrive en Belgique grâce à la fusion Ahold-Delhaize

18/09/2017

La chaîne de droguerie Etos va profiter de la fusion entre sa société-mère, l’entreprise néerlandaise Ahold, et l’entreprise belge Delhaize.  Les produits Etos pourront ainsi être vendus en Belgique, en Grèce et en Roumanie, notamment.

Back to top