Les supermarchés acceptent des amendes jusqu'à 36 millions d'euros dans une affaire de cartel

Les supermarchés acceptent des amendes jusqu'à 36 millions d'euros dans une affaire de cartel

La plupart des chaînes de supermarchés belges et quelques fabricants de produits de droguerie ont signé une déclaration de l’Autorité belge de la Concurrence, par laquelle ils admettent avoir enfreint les règles de la concurrence durant la période 2002-2007.

Des amendes allant jusqu’à 36 millions d’euros

Les infractions concerneraient les produits de droguerie, parfumerie et hygiène. Ainsi, des hausses de prix de produits de marque auraient été coordonnées durant la période 2002-2007. Les producteurs jouaient le rôle d’intermédiaire.

 

Carrefour écope de la plus lourde amende, 36,4 millions d’euros.  Mais Delhaize, Cora, Intermarché, Makro et Mestdagh, eux aussi, se sont vus infliger des amendes allant de 1,7 millions d’euros à 24,9 millions d’euros.  Plusieurs fabricants ont également été sanctionnés, dont Procter & Gamble qui écope d'une amende de 29 millions d’euros.  Colgate-Palmolive qui a lancé l’alerte en 2007, bénéficie d’une exonération totale d’amende.

 

« Pas d’accords sur les prix »

Colruyt annonce avoir également signé la déclaration et accepte de payer une amende de 31,6 millions d’euros.  Ce montant sera déduit du résultat net de l’exercice 2014/2015.  Colruyt rajoute toutefois ne pas avoir conclu d’accords sur les prix avec les distributeurs et les fournisseurs.

 

« Nous devons admettre qu’il y a 10 ans, nos procédures de contrôle internes n’étaient pas aussi perfectionnées qu’aujourd’hui pour pouvoir garantir à 100% que des pressions externes n’ont pas pu influencer le fonctionnement autonome du secrétariat des prix, » précise Frans Colruyt, COO Retail de Colruyt Group.  « Mais nous voulons néanmoins souligner que notre secrétariat des prix a toujours veillé à ce que Colruyt puisse garantir son engagement des prix les plus bas. »

 

Frans Colruyt ajoute que la chaîne a toujours collaboré à l’enquête qui a débuté en 2007. En signant cette transaction, Colruyt renonce à une procédure judiciaire qui aurait duré des années.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les médicaments sur ordonnance également disponibles sur le webshop de Multipharma

24/10/2017

Multipharma a élargi ses services sur son webshop : outre les produits pharmaceutiques et les médicaments ne nécessitant pas de prescription, les clients peuvent désormais y réserver des médicaments disponibles uniquement sur ordonnance.

Repositionnement radical pour Di

19/10/2017

Le spécialiste des produits de soins et de beauté Di veut se positionner en tant que marque forte grâce à un programme d’investissement ambitieux. Décor épuré, assortiment exclusif, e-shop et stratégie de communication plus dynamique. 

Zalando se lance dans les cosmétiques

18/10/2017

D'ici le printemps 2018 Zalando vendra également des cosmétiques sur son webshop, à commencer par l’Allemagne. En outre, l’e-tailer a publié ses résultats trimestriels et annonce une croissance du chiffre d’affaires de près de 30%.

Dollar Shave Club débarquera en Europe en 2018

10/10/2017

Dollar Shave Club compte faire son entrée en Europe l’an prochain. Le service d’abonnement pour rasoirs, détenu par Unilever, connaît déjà un franc succès aux Etats-Unis.

Essity : « Nos produits ont une utilité quotidienne »

05/10/2017

Ne dites plus SCA Hygiene mais Essity. Le fabricant de marques telles que Tena, Tork, Tempo, Lotus, Okay et Demak’Up renforce son attention sur l’hygiène et la santé. Le marché de l’incontinence offre le plus gros potentiel de croissance. 

Etos arrive en Belgique grâce à la fusion Ahold-Delhaize

18/09/2017

La chaîne de droguerie Etos va profiter de la fusion entre sa société-mère, l’entreprise néerlandaise Ahold, et l’entreprise belge Delhaize.  Les produits Etos pourront ainsi être vendus en Belgique, en Grèce et en Roumanie, notamment.

Back to top