Medi-Market ouvre son 1er supermarché (para)pharmaceutique belge

Medi-Market ouvre son 1er supermarché (para)pharmaceutique belge

Medi-Market a ouvert son premier supermarché de produits (para)pharmaceutiques, avec un assortiment de quelque 7.000 références dans le domaine de la santé, des cosmétiques et des soins corporels.

20 points de vente d’ici 2020

Le tout premier supermarché Medi-Market de notre pays s’est installé dans la zone commerçante City Nord à Gosselies (Charleroi). Le point de vente s’étend sur environ 1.000 m² et vend « des produits de santé qui ne nécessitent pas de prescription médicale ou qui ne sont pas enregistrés en tant que médicaments », allant de suppléments alimentaires en passant par l’ homéopathie jusqu’à la nutrition pour bébés les soins corporels.


Le fondateur Yvan Verougstraete, qui qualifie son enseigne de ‘Decathlon de la santé’, a collecté un capital de départ de 4,5 millions d’euros et nourrit de hautes ambitions : un webshop sera lancé début 2015 (avec 32.000 produits de 1.030 marques) et d’autres points de vente ouvriront à Anvers, Bruxelles et Liège au printemps et à Gand probablement plus tard dans l’année. Medi-Market espère atteindre le cap des 20 magasins dans toute la Belgique d’ici 2020.


Droguiste et pharmacien sous un seul toit

Légalement Medi-Market ne peut vendre des médicaments, seules les pharmacies sont autorisées à le faire. Mais Verougstraete a trouvé une solution à ce problème : « Pour chaque point de vente nous créerons deux entreprises : Medi-Market Parapharmacie et Medi-Market Pharmacie. Chaque magasin aura sa propre entrée et ses propres produits, conformément à la loi. » Toutefois les deux unités seront situées l’une à côté de l’autre et seront même reliées : « A l’intérieur nous pouvons installer une paroi et une porte en verre de façon à ce que le client puisse aisément passer d’un magasin à l’autre. »


Cette combinaison droguerie/pharmacie n’a pas manqué de susciter de vives critiques de l’Association Pharmaceutique Belge (APB) : « Aux Etats-Unis c’est ainsi que tout a commencé », affirme le porte-parole Jan Depoorter dans le journal Het Nieuwsblad : « Ces soi-disant pharmacies gigantesques se sont très vite transformées en grands magasins, où l’on vend également de l’alcool et des sodas et où l’on trouve encore une petite pharmacie cachée au fond du magasin. Les vraies pharmacies assistent et suivent les patients dans l’utilisation de leurs médicaments, alors qu’ici ce n’est pas le cas, c’est purement commercial. »


Pour la chaîne Kruidvat, qui elle aussi propose un vaste assortiment de produits de santé, Medi-Market risque d’être un sérieux concurrent : « Un peu de concurrence ne fait pas de tort, cela nous oblige à rester vigilants. Nous suivrons de près l’évolution de cette enseigne », indique le porte-parole José Mes.

 

Tags: