Reprise de la chaîne de droguerie DA déclarée en faillite

Reprise de la chaîne de droguerie DA déclarée en faillite

La Nederlandse Drogisterij Service reprend la chaîne de droguerie DA.  Elle s’empare de l’entreprise qui chapeaute l’organisation ainsi que des magasins en gestion propre, après que le sursis obtenu par DA la semaine dernière ne se soit transformé en faillite.

Un groupe d’entrepreneurs est sorti de l’organisation

La chaîne de droguerie DA possède 266 magasins aux Pays-Bas, dont seulement 7 dirigés par DA Retailgroep, l’entreprise qui chapeaute toute l’organisation.  Tous les autres magasins sont gérés par des entrepreneurs indépendants affiliés.

 

La semaine dernière, DA Retailgroep avait déjà demandé une cessation des paiements auprès du tribunal, après que la chaîne ait atteint ses limites.  Le fait qu’un grand nombre d’entrepreneurs aient jeté l’éponge suite à un mécontentement à propos des nouveaux contrats que DA voulait leur imposer, ainsi que le fait qu’un groupe d’entrepreneurs soient en retard de paiement des factures de l’organisation, ont précipité l’entreprise dans de profondes difficultés.  De plus, la concurrence acharnée des chaînes comme Kruidvat et Etos ont encore accéléré la sortie de course de DA.

 
La reprise entraîne des pertes d’emplois

Le sursis accordé au siège social et aux sept magasins en gestion propre a vite été transformé en faillite.  Au total, 212 personnes travaillent pour l’entreprise.

 

Selon le syndicat FNV, la reprise de l’entreprise en faillite DA Retailgroep, entraine des pertes d’emplois au sein de l’organisation.  Ces prochaines semaines, on en saura plus sur le nombre d’emplois qui se maintiendront et à quelles conditions.  DA Retailgroep était connu pour avoir de meilleures conditions de travail que certains autres collègues de secteur.

Tags: