Rituals à la conquête de la France

Rituals à la conquête de la France

La chaîne de magasins de cosmétiques néerlandaise Rituals a ouvert sa première boutique en France, à Paris plus précisément. En 2015 l’enseigne ouvrira encore au moins deux boutiques dans la capitale française et s’implantera à Lille.

200 magasins en France d’ici 10 ans

Le premier magasin Rituals français a ouvert ses portes la semaine dernière, dans le quartier parisien du Marais (photo). Sur une surface de 50 m² les Parisiens pourront découvrir les 400 références de la gamme, aux noms exotiques tels que Laughing Buddha, Ancient Samurai, Sakura ou encore Tao.


Cette année deux autres boutiques parisiennes sont prévues au Forum des Halles et dans la rue de Rivoli, auxquelles viendront probablement s’ajouter un ou plusieurs magasins aux abords de la capitale. Par ailleurs le CEO Raymond Cloosterman compte s’implanter à Lille avant la fin de l’année : « En France il y a place pour 200 boutiques Rituals et ce endéans les dix ans », affirme-t-il avec ambition dans le journal français Le Figaro.


Cette entrée sur le marché français s’inscrit dans les ambitieux projets d’expansion de la chaîne : après avoir fait ses premiers pas aux Etats-Unis, au Brésil, en Suisse et en Norvège l’an dernier, l’enseigne de cosmétiques néerlandaise cette année a jeté son dévolu sur le Luxembourg (début février), le Moyen-Orient, l’Australie et la France. Au total Rituals souhaite ouvrir 80 nouvelles boutiques  – ce qui porterait le nombre total de points de vente à 420 d’ici fin 2015 – et installer quelque 300 corners dans de grands magasins (ce qui porterait leur nombre total à 1.400 environ).


« Meilleure marge que Chanel et Dior »

Outre les boutiques en gestion propre, Cloosterman, qui a fondé Rituals en 2000, envisage également de déployer le concept des shop-in-shops Rituals dans les parfumeries et les grands magasins (de luxe)  français, à l’exemple de ce que fait déjà le groupe chez De Bijenkorf aux Pays-Bas ou chez Douglas en Allemagne.


Rituals compte ainsi faire face à la concurrence des grandes marques de luxe françaises, telles que Chanel et Dior. « Nous offrons une meilleure marge par m² que ces marques », précise le CEO. « Notre objectif à terme est que 50% de notre chiffre d’affaires provienne de nos boutiques en gestion propre, 20% des grands magasins et parfumeries, 20% du e-commerce et 10% du travel retail. »


En 2014 Rituals a vu progresser son chiffre d’affaires de 30% et espère réaliser une croissance similaire cette année, afin de franchir le cap des 400 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les médicaments sur ordonnance également disponibles sur le webshop de Multipharma

24/10/2017

Multipharma a élargi ses services sur son webshop : outre les produits pharmaceutiques et les médicaments ne nécessitant pas de prescription, les clients peuvent désormais y réserver des médicaments disponibles uniquement sur ordonnance.

Repositionnement radical pour Di

19/10/2017

Le spécialiste des produits de soins et de beauté Di veut se positionner en tant que marque forte grâce à un programme d’investissement ambitieux. Décor épuré, assortiment exclusif, e-shop et stratégie de communication plus dynamique. 

Zalando se lance dans les cosmétiques

18/10/2017

D'ici le printemps 2018 Zalando vendra également des cosmétiques sur son webshop, à commencer par l’Allemagne. En outre, l’e-tailer a publié ses résultats trimestriels et annonce une croissance du chiffre d’affaires de près de 30%.

Dollar Shave Club débarquera en Europe en 2018

10/10/2017

Dollar Shave Club compte faire son entrée en Europe l’an prochain. Le service d’abonnement pour rasoirs, détenu par Unilever, connaît déjà un franc succès aux Etats-Unis.

Essity : « Nos produits ont une utilité quotidienne »

05/10/2017

Ne dites plus SCA Hygiene mais Essity. Le fabricant de marques telles que Tena, Tork, Tempo, Lotus, Okay et Demak’Up renforce son attention sur l’hygiène et la santé. Le marché de l’incontinence offre le plus gros potentiel de croissance. 

Etos arrive en Belgique grâce à la fusion Ahold-Delhaize

18/09/2017

La chaîne de droguerie Etos va profiter de la fusion entre sa société-mère, l’entreprise néerlandaise Ahold, et l’entreprise belge Delhaize.  Les produits Etos pourront ainsi être vendus en Belgique, en Grèce et en Roumanie, notamment.

Back to top