Yves Rocher cherche à étendre son réseau en Flandre et à Bruxelles

Yves Rocher cherche à étendre son réseau en Flandre et à Bruxelles

Yves Rocher, le pionnier français de la cosmétique végétale, recherche de nouveaux franchisés pour étendre son réseau en Flandre et à Bruxelles. Le groupe vise avant tout  « des commerçants impliqués plutôt que des investisseurs ».

« Chiffre d’affaires de 300.000 euros en moyenne »

Actuellement Yves Rocher compte plus de 90 boutiques en Belgique, mais ce nombre devrait augmenter rapidement, indique la responsable du recrutement Annick Fournier : « Pour l’instant nous voulons surtout nous axer sur la Flandre et Bruxelles. Nous recherchons des franchisés enthousiastes pour les villes de Lierre, Gand, Genk, Anvers et Bruxelles. »


« Les candidats doivent avant tout partager notre philosophie. Nous recherchons plutôt des franchisés impliqués dans leur commerce que des investisseurs. Nos franchisés doivent se focaliser à 100% sur le magasin et l’institut de beauté », souligne Fournier. Bien entendu les candidats doivent disposer d’un diplôme de gestion d’entreprise et avoir accès au métier d’esthéticienne. « Soit ils ont eux-mêmes suivis une formation, soit ils engagent quelqu’un. »


Le chiffre d’affaires moyen d’une boutique Yves Rocher s’élève à 300.000 euros, hormis l’institut de beauté (qui doit réaliser au moins 20% du chiffre d’affaires du magasin).


La marque de cosmétiques française a été créée en 1959 par le Breton Yves Rocher. Durant les premières années le groupe vendait ses cosmétiques uniquement par correspondance. A partir de 1969 la chaîne a ouvert des boutiques physiques, dont le nombre aujourd’hui dépasse les 4.000. Actuellement 30 millions de femmes dans le monde achètent des produits de beauté d’Yves Rocher ; sur le marché domestique français, elles sont une sur trois à les utiliser. En 2014 le chiffre d’affaires du groupe a atteint 2,31 milliards d’euros.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les médicaments sur ordonnance également disponibles sur le webshop de Multipharma

24/10/2017

Multipharma a élargi ses services sur son webshop : outre les produits pharmaceutiques et les médicaments ne nécessitant pas de prescription, les clients peuvent désormais y réserver des médicaments disponibles uniquement sur ordonnance.

Repositionnement radical pour Di

19/10/2017

Le spécialiste des produits de soins et de beauté Di veut se positionner en tant que marque forte grâce à un programme d’investissement ambitieux. Décor épuré, assortiment exclusif, e-shop et stratégie de communication plus dynamique. 

Zalando se lance dans les cosmétiques

18/10/2017

D'ici le printemps 2018 Zalando vendra également des cosmétiques sur son webshop, à commencer par l’Allemagne. En outre, l’e-tailer a publié ses résultats trimestriels et annonce une croissance du chiffre d’affaires de près de 30%.

Dollar Shave Club débarquera en Europe en 2018

10/10/2017

Dollar Shave Club compte faire son entrée en Europe l’an prochain. Le service d’abonnement pour rasoirs, détenu par Unilever, connaît déjà un franc succès aux Etats-Unis.

Essity : « Nos produits ont une utilité quotidienne »

05/10/2017

Ne dites plus SCA Hygiene mais Essity. Le fabricant de marques telles que Tena, Tork, Tempo, Lotus, Okay et Demak’Up renforce son attention sur l’hygiène et la santé. Le marché de l’incontinence offre le plus gros potentiel de croissance. 

Etos arrive en Belgique grâce à la fusion Ahold-Delhaize

18/09/2017

La chaîne de droguerie Etos va profiter de la fusion entre sa société-mère, l’entreprise néerlandaise Ahold, et l’entreprise belge Delhaize.  Les produits Etos pourront ainsi être vendus en Belgique, en Grèce et en Roumanie, notamment.

Back to top