Amazon prépare un robot pour la maison

Amazon prépare un robot pour la maison

Amazon travaille sur un projet de robot domestique dans le plus grand secret. Selon l’agence de presse Bloomberg, le géant de la technologie espère faire tester les robots par ses collaborateurs encore cette année, avant de les commercialiser en 2019.

‘Les Jetson’ deviennent réalité

Dans sa division de recherche Lab 126 dans le sud de la Californie, Amazon, selon Bloomberg, travaillerait à un projet de robotique ‘top secret’, baptisé ‘Vesta’. Ce nom fait référence à la déesse romaine du foyer, car l’entreprise américaine développe un robot pour la maison, destiné à assister le consommateur chez lui.


Les robots seraient capables de se mouvoir de manière autonome. Il se pourrait égalent qu’ils puissent sentir les choses puisque divers experts en perception et détection sensorielles ont été embauchés dans l’équipe. De toute manière les robots seront en mesure de voir et d’entendre et pourront donc répondre à des commandes vocales tout comme l’assistant vocal Alexa d’Amazon. Bloomberg suppose qu’il s’agira d’une sorte d’Alexa mobile  qui vous suit dans la maison. La serveuse-robot futuriste de la série télévisée d’animation ‘Les Jetson’ est donc en passe de devenir réalité.


Courant d’ici un an ?

Reste à voir si Amazon parviendra à concrétiser ce projet, car l’entreprise se lance régulièrement dans des expérimentations futuristes qui n’aboutissent pas toujours. De plus les analystes de Bloomberg estiment que les consommateurs pourraient se montrer réticents à l’idée d’un robot domestique : vu les scandales de violation de la vie privée, comme récemment chez Facebook, les gens sont de plus en plus méfiants. « Il serait probablement difficile d’en vendre pour l’instant, mais d’ici quelques années ce type de robot sera courant », estime le techwatcher Gerrit De Vynck.


Pourquoi Amazon veut-il créer un robot domestique ? Plus le géant américain s’infiltrera dans nos maisons, plus il parviendra à nous vendre, comme il le tente déjà avec ses programmes de réapprovisionnement automatiques et ses formules d’abonnement, comme Prime.