Alibaba rachète un spécialiste allemand en big data

Alibaba a racheté l’allemand Data Artisans, spécialisé dans le traitement de données. L’e-tailer chinois utilisait déjà le logiciel de la start-up berlinoise, permettant le traitement de ‘big data’, et souhaite maintenant aider l’entreprise à développer ce logiciel.


90 millions d’euros

La rumeur de la semaine dernière selon laquelle Alibaba visait des reprises en Europe et notamment en Allemagne, vient donc d’être confirmée : les Chinois acquiert Data Artisans, un développeur logiciel de Berlin. Ainsi Alibaba élargit sa collaboration existante avec la start-up allemande et entend contribuer au développement d’Apache Flink, un logiciel permettant de traiter des grandes quantités de données. La montant de la transaction s’élèverait à 90 millions d’euros.


Créé en 2014, Data Artisans (également connu sous le nom dA) a mis au point le logiciel open source Apache Flink, qui permet de traiter aisément des données à grand échelle. Depuis les développeurs cherchent à améliorer les performances et l’utilisation de ce logiciel, en particulier pour de grandes entreprises, dont Alibaba, client de Data Artisans depuis 2016. Dans le cadre de cette reprise les Chinois s’engagent à partager le logiciel avec la communauté open source. Parmi les gros clients de dA, figurent également eBay, Ericsson, Huawei, Lyft, OTTO Group, Uber et Zalando.

 

Open source pour « entreprises modernes »

« En exploitant l’expertise technologique des deux équipes et la passion partagée de développer la communauté open source, nous sommes convaincus que cette alliance stratégique renforcera la croissance de la communauté Flink, accélérera les technologies de traitement de données et contribuera à créer un environnement plus ouvert, collaboratif et constructif pour les développeurs dans le monde, afin de rendre possible le traitement de big data et les applications en temps réel pour les entreprises modernes », explique Jingren Zhou, vice-président d’Alibaba Group.


Cette reprise est donc une suite logique, estiment les deux parties. Alibaba « adhère à l’open source et à notre mission et est impatient d’élever la progression technologique de Flink vers un niveau supérieur », commentent les fondateurs de dA, Kostas Tzoumas et Stephan Ewen.  Alibaba dit vouloir  offrir un environnement propice à d’autres développeurs dans le monde, ce qui à son tour permettra de développer d’autres innovations notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle et l’internet des objets. Pour le géant chinois il s’agit de la première reprise en Europe, mais certainement pas la dernière.