Amazon teste la livraison par drone à Saint-Trond

Amazon test leveringen per drone in Sint-Truiden
Foto: Shutterstock

Un consortium international d’entreprises va effectuer des tests avec des drones sur le campus limbourgeois DronePort. Parmi les membres de ce consortium figure le géant américain d’internet Amazon.


DronePort

Le campus DronePort, situé sur l’ancien aéroport militaire de Brustem (près de Saint-Trond), est un complexe comprenant des bureaux, un incubateur pour start-ups et une zone d’essai. Les membres peuvent y tester des drones dans des zones contrôlées, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il est possible également d’y combiner des tests avec des drones et des vols avec pilotes. Toutes ces possibilités font du campus limbourgeois un lieu unique, qui suscite un intérêt international.


DronePort ouvrira officiellement ses portes le mois prochain et a déjà conclu un accord de collaboration avec le consortium SAFIR, un groupement d’acteurs nationaux et internationaux dans le secteur des drones. SAFIR est l’abréviation de ‘Safe and Flexible Integration of initial U-Space Services in a Real Environment’ et se concentre sur l’activité des drones dans l'espace aérien inférieur, dit ‘U-Space’. Parmi les membres de ce consortium figurent notamment Belgocontrol, Elia, le port d’Anvers, Proximus et Sabca. Le budget provient pour 50% des partenaires eux-mêmes et pour 50% d’un fonds de l’UE.


Amazon Prime Aire, le département créé par le géant américain en vue de tester des drones pour la livraison de colis, fait également partie du consortium. L’e-tailer va donc tester la livraison de colis par drone à Saint-Trond. Pour la Belgique il s’agit d’une primeur, mais au Royaume-Uni les livraisons par drone ont déjà été testées il y a deux ans. L’an prochain Amazon veut effectuer des essais dans un environnement urbain, au-dessus d’Anvers plus précisément.