Après le CEO, le CFO de Ceconomy, à son tour, démissionne

Ceconomy, la maison-mère cotée en bourse des enseignes d’électronique grand public MediaMarkt et Saturn, a traversé une année difficile. Après la démission du CEO Pieter Haas en octobre, le directeur financier Mark Frese, à son tour, quitte l’entreprise prématurément.


Baisse du chiffre d’affaires et du bénéfice

Les résultats publiés ce mercredi par Ceconomy ne sont pas des plus réjouissants : durant l’exercice écoulé le chiffre d’affaires total de l’entreprise a reculé de 0,9% à 21,4 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires online par contre a progressé de 13% et représente désormais 12,1% du chiffre d’affaires total. La majeure partie du chiffre d’affaires, soit 10,34 milliards d’euros, provient des 432 magasins en Allemagne. Les Pays-Bas ont généré 1,581 milliard d’euros avec 49 points de vente (un léger recul par rapport aux 1,59 milliard d’euros réalisés l’année auparavant), tandis que les 28 magasins belges ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 686 à 701 millions d’euros.


Le résultat brut d’exploitation (EBITDA) a chuté de 63 millions d’euros pour s’établir à 650 millions d’euros (y compris le bénéfice de 21 millions d’euros de Fnac Darty). La marge sur le résultat d’exploitation, un indicateur de la rentabilité, se limite à un modeste 1,9%.


Depart du CFO Mark Frese

Les problèmes étaient attendus : cette année le groupe chapeautant MediaMarkt et Saturn avait  déjà lancé deux avertissements sur bénéfice. Néanmoins l’action de Ceconomy après la publication des résultats annuels a encore plongé de 14%. Rien que cette année le groupe a perdu environ 80% de sa valeur boursière totale. Cette chute du cours de l’action  est déplorable, car pour faire face à la concurrence grandissante des acteurs online une expansion s’impose. Mais qui dit expansion, dit reprise et qui dit reprise dit capital. Or pour l’instant le capital nécessaire  ne semble pas disponible …


Cette tendance négative avait déjà entraîné la démission du Néerlandais Pieter Haas, CEO de Ceconomy depuis 2014. Ses tâches avaient été temporairement reprises par le CFO allemand Mark Frese, qui maintenant à son tour jette l’éponge. En attendant la nomination d’un nouveau CEO et CFO l’administrateur Bernhard Düttmann assurera temporairement la direction opérationnelle.


Certains observateurs estiment que la richissime famille allemande Haniel, actionnaire principal de Ceconomy avec une part de 22,7%, est à l’origine du départ de Frese. Cette société d’investissement familiale vient d’ailleurs d’annoncer le départ l’été prochain de l’actuel CEO Stephan Gemkow (58 ans), dont le mandat n’expirait pourtant que dans trois ans. Il sera remplacé par Thomas Schmidt (47 ans), un proche de la famille.