Coolblue diffère, une fois encore, son introduction en Bourse

Coolblue diffère, une fois encore, son introduction en Bourse
Coolblue

L'e-tailer hollandais Coolblue a (encore) reporté son introduction en bourse à la dernière minute. En cause selon l’entreprise, les conditions boursières défavorables, bien que les chiffres d'affaires décevants ces derniers jours y soient peut-être aussi pour quelque chose.

 

À la dernière minute

Cet été, des rumeurs circulaient quant à une introduction en bourse de la boutique en ligne basée à Rotterdam : sur la bourse d’Amsterdam ou de Bruxelles ? Quelles actions, celles du PDG Pieter Zwart ou de l'actionnaire HAL (ou des deux), seraient mises en vente ? Au début du mois les réponses sont tombées : le plateforme ferait son entrée sur la bourse d'Amsterdam, avec une combinaison des deux principaux actionnaires (et de plus petits actionnaires, et de nouvelles actions). En outre, l'introduction en bourse aurait lieu dans le courant du mois.

 

Mais finalement, il n’en est rien : ce matin, un communiqué de presse a été publié indiquant que l'introduction en bourse était « reportée jusqu'à nouvel ordre ». L'entreprise pointe du doigt « l'incertitude sur les marchés financiers », qui pousse « les investisseurs à être prudents vis-à-vis des introductions en bourse dans le secteur du e-commerce ». Les projets d'expansion dans de nouveaux pays et de nouveaux services devraient donc être temporairement mis de côté.

 

Pas plus tard que la semaine dernière, le FD a fait état d'une sérieuse baisse de la marge bénéficiaire, en partie due à un manque de personnel dans le centre de distribution de Tilburg. Coolblue aurait alors délibérément fait moins de publicité et livré les produits avec du retard, ce qui a entraîné une baisse des recettes. En outre, il a fallu recruter de nouveaux employés, avec une offre salariale plus élevée, rapporte le journal. Par conséquent, la marge bénéficiaire pour le second semestre de l'année chuterait de 4,6 % à 2,7 %, a prédit ING. Coolblue ne mentionne cependant pas ces chiffres dans son communiqué de presse.

 

Pas la première fois

Ce n'est pas la première fois que Coolblue annule une introduction en bourse à la dernière minute : en avril, une introduction en bourse annoncée a été reportée parce que la société voulait « mieux préparer l'organisation en interne ». Pourtant, deux mois plus tôt, le détaillant en ligne avait indiqué « réfléchir très sérieusement » à une introduction en bourse. À l’époque, les analystes estimaient déjà que cette décision était « exceptionnelle et potentiellement risquée ». 

 

Comme à son habitude, le co-fondateur Pieter Zwart a réagi à la nouvelle par une boutade : « En tant que principaux actionnaires, nous continuons à faire ce que nous faisons le mieux, détenir des actions. Ensemble, nous allons en faire la meilleure année aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. »