Coolblue livre bien réellement à vélo

Coolblue livre bien réellement à vélo

Coolblue livre bien réellement à vélo
Foto: Coolblue

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

CoolblueFietst n’est pas un poisson d’avril

Selon ses propres dires, Coolblue est la première grande entreprise d’e-commerce en Europe qui opte pour la livraison de colis à vélo.  Le service débute aujourd’hui à Eindhoven et à La Haye et sera ensuite déployé, au sens propre comme au figuré, dans toutes les grandes villes néerlandaises et flamandes.

 

Coolblue avait déjà annoncé la nouvelle il y a quelques jours, mais le retailer néerlandais avait évoqué le terme de ‘câlineurs de colis’ pour qualifier ses livreurs et prétendait que les colis avaient eux-mêmes demandé à être livrés à vélo.  Les vélos spéciaux CoolblueFietst seraient également munis d’une petite couverture et de peluches pour rendre le trajet des colis le plus agréable possible.

 
La livraison en centre urbain dès le lendemain

Il n’est plus du tout question de peluches aujourd’hui, mais bien de vélos Coolblue : « Avec CoolblueFietst, nous souhaitons satisfaire nos clients.  Les clients reçoivent leur commande le lendemain, en tenant compte d’un créneau horaire d’une heure.  Un quart d’heure avant la livraison, ils reçoivent un sms mentionnant l’heure exacte de la livraison », explique Matthias De Clercq, manager de Coolblue Belgique.

 

Les premiers vélos porteurs bleus viennent de démarrer à Eindhoven et La Haye aujourd’hui.  CooblueFietst sera lancé en Belgique cet été.  Il s’agit donc bien de la livraison d’articles de petite taille, comme « un laptop, un téléphone portable ou des écouteurs », précise le retailer en électronique.

 

Frappant : les livraisons à Eindhoven et La Haye se font à partir des magasins physiques Coolblue qui vont également servir de centres de distribution locaux.  Reste à voir comment cela va s’organiser en Belgique puisque les magasins s’y trouvent actuellement en-dehors des centres urbains.  En Belgique, Coolblue a des magasins physiques à Wilrijk, Lochristi et Zaventem.  Aux Pays-Bas, le retailer est davantage situé dans les villes, notamment à Eindhoven, La Haye, Rotterdam, Groningen, Utrecht et Amsterdam.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Pour Xiaomi la conquête de l’Europe passe par Paris

23/05/2018

Le fabricant de smartphones chinois Xiaomi vient d’ouvrir une boutique physique à Paris. Ainsi la marque poursuit son ambitieux plan d’expansion en Europe, mais rêve également d’un lancement aux Etats-Unis.

Fnac Darty et MediaMarkt Saturn créent une alliance d’achat

16/05/2018

Le groupe d’électronique français Fnac Darty, qui détient notamment le belge Vanden Borre et le néerlandais BCC, a conclu une alliance d’achat avec son concurrent MediaMarkt Saturn.

Un accord bruxellois pour une alimentation plus durable

15/05/2018

Les distributeurs bruxellois s’engagent à diminuer de 30% les déchets alimentaires d’ici 2020 et à augmenter de 20% la surface commerciale dédiée aux produits belges. Ceci fait partie d’un nouvel accord entre la Région bruxelloise et le secteur.

Schauvliege insiste sur l'instauration d'une consigne pour les bouteilles et cannettes

11/05/2018

Si la ministre de l’Environnement Joke Schauvliege arrive à ses fins, il y aura d’ici peu une consigne sur les bouteilles en plastique et les cannettes et une contribution à payer par les producteurs. Elle entend ainsi combattre les déchets sauvages.