Coronavirus : les ventes multimédia en ligne augmentent de « centaines de pour cent »

Coronavirus : les ventes Multimédia en ligne augmentent de « centaines de pour cent »
Shutterstock

Ces derniers jours, les ventes enregistrées par les boutiques en ligne sont en nette augmentation, surtout pour les articles multimédia. Sur bol.com, les ventes d’écrans et d’ordinateurs portables ont augmenté de 300 % et Amazon recherche quant à lui 100 000 employés supplémentaires rien qu’aux États-Unis.

 

Les ventes d’ordinateurs portables s’envolent

Maintenant que le gouvernement demande aux citoyens de rester autant que possible chez eux et d’y travailler, ces derniers tirent le meilleur parti de leur environnement domestique - et cela inclut les commandes en ligne. Selon Het Laatste Nieuws, les ventes d’écrans et d’ordinateurs portables ont explosé de plus de 300 % sur bol.com ces derniers jours. 

 

Pour Coolblue, la croissance s’élève à plusieurs centaines de pour cent dans cette catégorie (moniteurs, ordinateurs portables et webcams, pour pouvoir travailler depuis la maison). En Belgique, Media Markt a déjà constaté une augmentation de 180 % des ventes de matériel informatique, notamment d’ordinateurs portables.

 

Deux fois plus de tapis de sport

Les articles de sport sont aussi étonnamment populaires en ligne : les ventes d’articles de sport, d’haltères et de tapis de yoga et de sport ont plus que doublé. Bien sûr, le papier toilette et les thermomètres digitaux font encore toujours partie des articles les plus vendus.

 

« Les gens sont chez eux, s’ennuient et cherchent des occupations », ajoute la porte-parole de MediaMarkt, Janick De Saedeleer. Ce qui explique également l’augmentation de la demande en musique, jeux et consoles qui y sont associées. Il s’agit uniquement de ventes en ligne, car tous les magasins physiques de MediaMarkt et de Coolblue gardent portes closes.

 

Quantité de travail sans précédent chez Amazon

Amazon recherche même 100 000 nouveaux employés pour travailler dans ses entrepôts et effectuer ses livraisons aux États-Unis, et en raison de la forte augmentation de la demande depuis l’épidémie du coronavirus. Dans les pays touchés par le virus, le géant américain du commerce électronique verse également un supplément de deux euros par heure au personnel des entrepôts devant continuer le travail. 

 

« Alors que la pandémie du COVID-19 se poursuit, Amazon et notre réseau de partenaires aident les communautés du monde entier comme très peu le peuvent, et ce en livrant les produits nécessaires directement à la porte des personnes qui en ont besoin », a déclaré Dave Clark, vice-président des opérations mondiales chez Amazon. « Nous constatons une augmentation significative de la demande, ce qui signifie que nous avons un besoin sans précédent en main-d’œuvre à cette période de l’année. »