Des acteurs chinois convoitent l’électroménager Philips

Des acteurs chinois convoitent l’électroménager Philips
Akhmad Dody Firmansyah / Shutterstock.com

Les appareils Senseo et Airfryer de Philips  vont-ils tomber entre les mains des Chinois ? Trois acteurs chinois sont actuellement en tête pour la reprise de la branche électroménager de Philips, alors que d’autres parties sont également intéressées. 

 

3 milliards d’euros

Selon le Financieele Dagblad, trois parties sont toujours en lice pour reprendre le pôle électroménager de Philips. Toutes ont fait une offre à plus de trois milliards d'euros pour les fers à repasser, les machines à café Senseo, les Airfryers et autres articles du fabricant hollandais. Il s'agit des groupes d'investissement chinois Hillhouse Capital, CDH Investments et Citic Capital. Ce dernier est également lié à TLC, holding publique chinoise d'électronique.


D'autres candidats à l'acquisition s’étaient présentés, parmi lesquels de grands investisseurs occidentaux tels que CVC, Apollo et Bain, mais ils n'auraient pas été retenus pour le prochain tour. Ils pourront peut-être encore revoir leur offre à la hausse ou s'associer avec l'un des soumissionnaires chinois. En outre, Philips se garde une porte de sortie : si la vente n’atteint pas le résultat escompté, le pôle électroménager peut toujours entrer en bourse.


La branche d’électroménager de Philips est en vente depuis le début de l’année 2020, mais la crise du coronavirus a temporairement interrompu le processus. La vente a été relancée en automne dernier. Au total, le département emploie 6 000 personnes. La division R&D et le siège social sont installés aux Pays-Bas, tandis que bon nombre des sites de production sont en Asie. Le chiffre d'affaires annuel devrait s'élever à 2,3 milliards d'euros, et le bénéfice brut à environ 260 millions d'euros.