Facebook se voit infliger une amende de 500 millions de dollars pour vol

Facebook se voit infliger une amende de 500 millions de dollars pour vol

Facebook a été condamné à payer une amende de 500 millions de dollars (460 millions d’euros), suite à la perte du procès concernant la technologie utilisée dans son casque de réalité virtuelle Oculus Rift.  Celle-ci aurait été volée à ZeniMax.

Facebook va en appel

Il s’agit plus précisément d’un procès entre Oculus et ZeniMax, mais cela fait déjà un certain temps qu’Oculus est aux mains de Facebook qui, à l’époque, avait déboursé deux milliards de dollars pour cette acquisition.  ZeniMax a déposé plainte contre Oculus parce que la technologie utilisée dans les lunettes de réalité virtuelle aurait été volée.


Au centre de cette affaire, on retrouve John Carmack qui, en 2013, travaillait pour ZeniMax et Oculus conjointement.  Fin 2013, il est passé à temps plein chez Oculus.  Selon ZeniMax, il a emporté la technologie en question chez Oculus, et ce sans autorisation.  A l’époque, Oculus ne possédait pas la bonne technologie ni l’expertise requise pour développer l’Oculus Rift. 


Un juge a donné raison à ZeniMax et Facebook a été condamné à payer une amende d’un demi-milliard de dollars.  Facebook a déjà annoncé aller en appel de cette décision et ZeniMax souhaite également aller un pas plus loin.  L’entreprise examine commente la vente d’Oculus à Facebook pourrait être proscrite.  Ce n’est pas par hasard que ZeniMax avait exigé deux milliards d’euros au départ.