Ferran Reverter (Media-Saturn Iberia): « Il est important aussi de savoir ce qui ne se vend pas »

Ferran Reverter (Media-Saturn Iberia): « Il est important aussi de savoir ce qui ne se vend pas »

Ferran Reverter (Media-Saturn Iberia): « Il est important aussi de savoir ce qui ne se vend pas »

Les magasins digitaux offrent des possibilités supplémentaires. Cela permet à Media Markt d’implanter des points de vente à des endroits où il n’y pas le potentiel ou la place pour un grand magasin, explique Ferran Reverter, orateur au Omnichannel Congress.

Grande différence avec le magasin classique

Ferran Reverter, CEO de Media-Saturn Iberia, est l’un des orateurs du Omnichannel Congress de RetailDetail qui se tiendra le 2 février au Urban City à Anvers. Il nous y parlera du ‘Digital Store’ que l’enseigne d’électronique à ouvert sur l’Avinguda Diagonal, l’une des principales rues commerçantes de la capitale catalane Barcelone.


Le ‘Digital Store’ n’est en rien comparable aux magasins classiques de Media Markt et Saturn (cliquez ici pour découvrir le reportage photos). Le magasin n’occupe qu’une surface limitée de 400 m². Via de grands écrans tactiles les consommateurs peuvent y visionner l’assortiment de 5.000 UGS disponibles en magasin ou y consulter l’offre complète du site web de Media Markt et passer commande.


Les produits sont stockés derrière une paroi en verre dans un mini entrepôt. Si le client souhaite acheter un produit, il peut faire la demande sur place ou se faire livrer à domicile via le webshop. On y trouve également un distributeur où le client peut retirer sa commande passée en ligne et des  comptoirs d’information pour les clients professionnels ou particuliers.


« Le magasin digital réunit les avantages de l’univers online (convenience, rapidité, prix compétitifs et  une offre de produits complète) et les avantages des magasins physiques (support d’une équipe spécialisée, plus de 200 services différents et le vécu en magasin afin de tirer un maximum des produits) », explique Reverter.


Le magasin digital permet la densification du réseau

Le premier magasin digital a vu le jour à Barcelone, pour la bonne et simple raison que le concept a été développé en Espagne et qu’il était pratique qu’il soit proche du siège principal. Par ailleurs Barcelone est une ville branchée ce qui constitue un atout supplémentaire.


D’emblée le magasin a rencontré un franc succès et les ventes y progressent systématiquement. « Etant donné qu’il s’agit d’un test, nous avons opté pour un ‘soft launch’.  Mais les ventes ont décollé dès le premier jour et le magasin a été à ce point bien accueilli, qu’une grande campagne d’ouverture ne s’est pas avérée nécessaire », précise Reverter.


Pour l’instant le groupe n’envisage pas encore  de déployer le concept en Espagne ou à l’étranger. « Il est encore trop tôt. » Mais une fois la décision prise, le réseau de magasins sera étendu. « Les gens ne sont plus disposés à rouler 50 km pour trouver un magasin. »


Tout devient mesurable

Le magasin digital ne répond pas seulement aux désirs du consommateur, il offre également une plus-value aux commerçants, car tout y est mesurable. Ainsi il est possible de détecter plus facilement les nouvelles tendances dans le comportement du consommateur.


« Le magasin digital nous donne directement une idée de ce qui se vend bien, mais également de ce que le client regarde mais n’achète pas. Dans un environnement aussi concurrentiel que le retail c’est très important. Cela nous amènera à adapter notre gamme si nécessaire. Cela permet également d’éviter que des bénéfices ne se perdent », indique Reverter.


« Aujourd’hui tout le monde s’accorde à dire que l’avenir est au multicanal. Seul l’online ne suffit pas. Les points de vente physiques restent importants pour couvrir les besoins immédiats des clients. Mais à l’avenir nous devrons encore davantage miser sur l’expérience en magasin et la formation des clients, aussi dans les grands magasins. »


Cliquez ici pour de plus amples informations ou pour vous inscrire au RetailDetail Omnichannel Congress 2017.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Ceconomy cède sa division russe

21/06/2018

Ceconomy, maison-mère de MediaMarkt, n’est jamais parvenu à percer sur le marché russe. Dès lors le groupe cède ses activités russes à la chaîne d’électronique locale M.video, dans laquelle il prend une participation.

Coolblue réalise un CA de 311 millions d'euros en Belgique

15/06/2018

L’année dernière, le retailer en électronique néerlandais Coolblue a réalisé un CA belge record de 311 millions d’euros. La société annonce l’ouverture de nouveaux dépôts locaux permettant le déploiement d’appareils électroménagers en Wallonie.

Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.

Leapp en faillite, espère un redémarrage

11/06/2018

Leapp, le revendeur d’appareils d’occasion de la marque Apple, est en faillite.  Cette nouvelle a été annoncée par le retailer lui-même via son site internet.  Le curateur étudie actuellement les possibilités d’un redémarrage.

Pour Xiaomi la conquête de l’Europe passe par Paris

23/05/2018

Le fabricant de smartphones chinois Xiaomi vient d’ouvrir une boutique physique à Paris. Ainsi la marque poursuit son ambitieux plan d’expansion en Europe, mais rêve également d’un lancement aux Etats-Unis.