Fnac Darty souffre des protestations en France

Fnac Darty souffre des protestations en France
Shutterstock.com

L’année dernière, Fnac Darty a connu une légère augmentation de son chiffre d'affaires. Celle-ci est en partie due à l’intégration de nouvelles activités. Le groupe d’électro et multimédia reste cependant très prudent pour 2020.

 

Protestations

Le chiffre d’affaires annuel a atteint les 7,35 milliards d’euros (hors Pays-Bas), soit une augmentation de 3,0 % par rapport à 2018. Sur base comparable, celui-ci a connu une hausse de 0,7 %. Selon Fnac Darty, les ventes en France, en particulier, ont été affectées par les « gilets jaunes » lors du premier trimestre et les protestations contre la réforme des retraites en fin de l’année. La société a estimé que les dommages résultant des différentes protestations s’élèvent à 70 millions d’euros.

 

En France et en Suisse, le chiffre d’affaires a augmenté de 3,4 %, mais la marge d’exploitation est tombée à 4,3 %. L’intégration réussie de Nature & Découvertes a été plus que contrebalancée par les ventes décevantes résultant des mouvements sociaux mentionnés plus haut. Des services tels que les assurances téléphoniques se portent également moins bien. En Belgique et au Luxembourg, le chiffre d’affaires a augmenté de 0,3 % à 596 milliards d’euros, mais affiche une baisse de 0,4 % sur base organique. Ici aussi, la marge opérationnelle est passée de 2,5 à 1,9 % à peine.

 

Baisse des profits

Fnac Darty a récolté 293 millions d’euros de bénéfices opérationnels contre 304 millions d’euros l’année précédente. Les entreprises acquises en 2019 ont contribué à ce résultat à hauteur de 20 millions d’euros environ. Il reste donc 114 millions de bénéfice net, soit une baisse très importante par rapport aux 158 millions récoltés un an auparavant. Cette diminution s’explique principalement par l’augmentation des coûts financiers.

 

En raison du climat social et économique incertain, le groupe reste prudent pour l’année en cours. Fnac Darty s’attend néanmoins à une légère augmentation de son chiffre d’affaires et de son résultat d’exploitation. À moyen terme, la société espère que sa marge opérationnelle atteindra les 4,5 à 5 %.