Franprix livre les courses à l’aide de robots

Franprix levert boodschappen per robot

À Paris, la chaîne française de supermarchés Franprix va tester les livraisons à l’aide de robots. L’entreprise espère ainsi pouvoir offrir davantage de résistance à une pression écrasante, plus particulièrement d’Amazon.


Des tests

Dans le treizième arrondissement de Paris, Franprix va tester les livraisons à l’aide de robots-livreurs pendant un an. Dans la capitale française, où Amazon dispose de son service de livraison express Amazon Prime Now depuis 2016, la livraison rapide et facile de produits alimentaires fait l’objet d’une bataille féroce entre retailers. « Ce robot facilitera la vie des citadins. Le ‘last mile delivery’ est essentiel car il permet d'établir une relation avec le client », a précisé le directeur général Jean-Paul Mochet à propos de ce nouveau service qui sera gratuit. « Nous allons tester trois robots dans ce magasin. Si le test s’avère concluant, il pourra être déployé dans d’autres magasins Franprix. »

 

Les robots ont été développés en collaboration avec la start-up française TwinswHeel. Les véhicules électriques sont équipés de deux grandes roues et d'un coffret de 30 ou 40 litres. Ils ont une autonomie d'environ 25 km.

 

Follow me

Durant une première phase de test, le robot transportera les courses du client jusqu’à son domicile. Le service est surtout destiné aux personnes à mobilité réduite ou aux personnes âgées. Le robot est relié au client à l'aide d'un ‘bouton suivez-moi'. Il est équipé d'une technologie de reconnaissance visuelle qui lui permet de suivre le client dans le magasin et dans la rue.

 

Dans un premier temps, le robot ne se déplacera pas seul sur la voie publique. Il sera accompagné d'un opérateur car Franprix n'a pas encore reçu l'autorisation de le faire fonctionner de façon autonome. La loi doit d’abord être modifiée, et Mochet espère que ce changement sera rapidement mis en œuvre. Les clients pourraient alors commander leurs courses en ligne et la marchandise serait ensuite livrée de façon autonome par des robots. Un SMS personnel informera le client qui utilisera un code pour ouvrir le robot et réceptionner la marchandise.

 

Franprix n'est pas la première chaîne de supermarchés à déployer de telles expérimentations : Kroger aux Etats-Unis et Tesco au Royaume-Uni sont en train de réaliser différents tests avec des robots-livreurs.