Grèves chez MediaMarkt à cause de licenciements

defotoberg / Shutterstock.com

Les employés de plusieurs magasins MediaMarkt en Belgique font grève. Leur syndicat reproche au détaillant d’électronique le licenciement de centaines d'employés sans procédure collective.

 

Licenciements parallèles

D'ici à 2023, MediaMarkt supprimera 450 emplois au Benelux, avait déjà annoncé la chaîne de magasins d'électronique l'été dernier. Alors que les vagues de licenciements ont depuis lors commencé, elles sont, au grand dam des syndicats, effectuées en dehors du cadre de la loi Renault. Cette loi prévoit une procédure pour les licenciements collectifs, avec certaines indemnités et certains critères de consultation sociale.

 

MediaMarkt préfère effectuer des licenciements au compte-gouttes. Les employés sont licenciés au cas par cas par téléphone ou par lettre de licenciement, a déclaré le syndicat CNE au journal La Libre. Le syndicat dénonce ces licenciements parallèles, menant à des « licenciements abusifs » selon les salariés. Le syndicat prévoit donc des grèves dans différents magasins.

 

Le magasin du Docks ouvre le bal

Aujourd'hui, le premier magasin à faire grève est la succursale MediaMarkt dans le centre commercial Docks Bruxsel. Selon la CNE, les collaborateurs sont littéralement sortis du magasin pour exprimer leur mécontentement, évoquant des « faits de harcèlement dans ce cas précis ».

 

Jusqu'à présent, une dizaine d'employés auraient déjà été licenciés chaque mois, ce qui porte le total à environ 130 depuis l'annonce de la restructuration. Le syndicat prévoit des actions de grève dans tous les magasins où de nouveaux licenciements seront annoncés.