La Fnac ne renonce pas à Vanden Borre et BCC

La Fnac ne renonce pas à Vanden Borre et BCC

La Fnac ne s’avoue pas vaincue dans la lutte pour l’acquisition de Darty, propriétaire entre autres de Vanden Borre et BCC. La Fnac appelle les actionnaires de Darty à ne prendre aucune mesure pour l’instant quant à l’offre concurrente de Steinhoff.

Blitzkrieg  de Steinhoff

La Fnac semblait proche d’une reprise du groupe d'électronique Darty, mais dans la dernière ligne droite le groupe français s’est vu contrer par le sud-africain Steinhoff. Ce dernier propose 1,25 livre en liquide  par action Darty, alors que la Fnac combine cash et échange d’actions et propose 1,20 livre par action.


Aussi le conseil d’administration de Darty a recommandé aux actionnaires du groupe britannique coté en bourse d’accepter l’offre sud-africaine. Outre le fait que l’offre de Steinhoff est plus attrayante financièrement, la reprise par le sud-africain poserait moins de problèmes au gendarme de la concurrence. En effet en Europe Steinhoff est connu via l’enseigne de lits britannique Bensons for Beds et via la chaîne d’ameublement française Conforama, alors que la Fnac est déjà très présente dans le secteur de l’électronique.


Mais la Fnac n’a pas l’intention de jeter l’éponge : le groupe français dit examiner toutes les options et appelle les actionnaires de Darty à ne pas prendre de décision pour l’instant. Darty compte plus de 400 magasins d’électronique et de points de vente online et est présent en France avec les enseignes Darty et Mistergooddeal.com, en Belgique avec Vanden Borre (60 magasins) et aux Pays-Bas avec BCC (75 magasins).