La réalité virtuelle et la réalité augmentée, ça marche ! Les clients achètent davantage.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée font que les consommateurs sont davantage enclins à l’achat, selon une récente étude de doctorat de la VUB. “VR et AR viennent compléter les vides du marketing traditionnel”, peut-on y lire.

 

Plus et mieux que la photo ou la vidéo

La réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (augmented reality ou AR) possèdent « un énorme potentiel aussi bien pour la vente au détail classique que pour le commerce électronique », conclut Helena Van Kerrebroeck au terme de sa recherche de doctorat au sein de la VUB. Les produits qui sont présentés par l’entremise de la VR ou de l’AR sont perçus comme plus proches et « plus vrais » pour les consommateurs, ce qui améliore le ressenti du client.

 

Van Kerrebroeck a testé comment les gens réagissaient à des marques et à des produits qui leur sont présentés à l’aide de la VR ou de l’AR. Dans le cas de la VR, ils se sont montrés nettement plus positifs à l’égard de la marque ou du produit que les personnes de l’échantillon à qui avaient été présentées des vidéos et des photos habituelles, en 2 dimensions. En outre, ces clients étaient davantage enclins à effectivement faire l’achat du produit.

 

“Le grand avantage de la VR par rapport au matériel 2D ou 3D, c’est qu’elle offre une expérience qui donne l’illusion du réel. Prenons l’exemple de la promotion d’une destination touristique : lors de l’une de nos expériences, nous avons fait découvrir aux personnes de notre panel une destination exotique via la VR, une vidéo à 360° et des photos. Le groupe «VR » s’est révélé comme le plus positif et le plus enclin à réserver des vacances à cet endroit » explique la chercheuse.

 

Avec l’AR, les produits semblent déjà vous appartenir.

La réalité augmentée fonctionne également très bien dans un environnement en ligne pour tester virtuellement les produits, selon cette étude. Les personnes qui font leurs achats en ligne avec l’AR considèrent plus rapidement un produit comme s’il était déjà en leur possession et déclarent éprouver une expérience d’achat plus positive. C’est ce qu’a montré un test dans lequel les participants à l’enquête ont pu faire leurs achats via un PC, via un smartphone muni d’un écran tactile (ce qui crée ainsi déjà un contact) et avec une tablette équipée d’une application AR leur permettant de placer virtuellement les produits dans leur propre environnement.

 

« Ici aussi, nous pouvons faire une constatation intéressante, en particulier pour le commerce électronique. Un des obstacles empêchant les personnes à faire des achats en ligne, c’est la difficulté qu’elles éprouvent à estimer à quoi resemblera le produit une fois établi dans leur propre environnement. C’est le cas par exemple d’un vêtement ou d’un meuble. Via l’AR, vous pouvez le tester dans votre propre intérieur sans vraiment le toucher ou le voir », explique Kim Willems, Professeur à la VUB, qui a supervisé cette recherche.

 

Le marketing va changer radicalement

Une expérience menée dans un centre commercial bondé dans lequel une série de consommateurs portaient des lunettes VR a montré que, grâce à cette réalité virtuelle, ces clients ressentaient moins la pression de la foule et de manière générale se montraient davantage satisfaits du centre commercial. Ils indiquaient en outre qu’ils avaient davantage envie d’y revenir. La VR peut donc aussi améliorer l’ambiance dans les magasins, selon cette étude.

 

“La VR et l’AR changeront radicalement la manière dont les entreprises commercialisent les produits auprès des consommateurs et le comportement de ces mêmes consommateurs au cours des années à venir », a conclu Willems.