Les magasins de musique britanniques HMV à nouveau en faillite

C’est la deuxième fois que la célèbre chaîne britannique de magasins de musique HMV dépose le bilan. Après un redémarrage fortement restreint en 2013, le « tsunami de défis auxquels sont confrontés les retailers britanniques » lui est à nouveau fatal.

125 magasins qui doivent fermer, 2.000 emplois sur la sellette


Les rues commerçantes britanniques sont particulièrement touchées et la crise du retail fait une nouvelle victime : HMV, connu depuis des décennies pour ses magasins de disques avec le chien et le gramophone en guise de logo, dépose le bilan. La période de fin d'année n'a pas permis à la chaîne de retrouver des couleurs.

 

HMV et ses 125 magasins sont placés sous tutelle et la société de consultance KPMG est chargée de trouver un repreneur. Tous les magasins restent ouverts pour le moment. La chaîne emploie plus de 2.000 personnes.

 

Un symbole de la crise du retail

Pour le secteur britannique du retail, cette seconde faillite est d'autant plus pénible que la faillite précédente, en 2013, avait non seulement provoqué un véritable carnage dans les rues commerçantes, avec d’importants points de vente à des endroits haut de gamme qui ont dû fermer, mais elle coïncidait également avec le début de la crise du retail qui sévit encore à l’heure actuelle.

L'investisseur Hilco Capital a ensuite racheté les maigres restes de la chaîne pour montant qui ne dépassait même pas les 50 millions de livres sterling, comme il avait repris Free Record Shop à l'époque. Aujourd’hui, Hilco a décidé de jeter l’éponge, en partie à cause de la forte concurrence des services de streaming tels que Spotify et l’e-commerce. Bien que HMV représente encore près d'un tiers de toutes les ventes britanniques de CD et de disques, ce marché se réduit à toute allure. 

 

« Un tsunami de défis »

 « Même une entreprise exceptionnellement bien gérée et très appréciée telle que HMV est incapable de résister au tsunami de défis qu’ont connu les retailers au cours de cette année, en plus des changements spectaculaires du comportement des consommateurs du secteur du divertissement », explique le PDG Paul McGowan au journal De Tijd.

 

Parmi ces défis, citons le brexit, la hausse des salaires et les prix élevés de l'immobilier, et ce malgré la faible confiance des consommateurs au Royaume-Uni. Le vendeur de mode en ligne britannique Asos et la chaîne sportive Sports Direct ont également dû admettre que le mois de novembre a été exécrable, si pas le pire.

 

HMV, His Master’s Voice dans son intégralité, a néanmoins connu une histoire glorieuse. Le magasin de disques a été fondé en 1921 à Oxford Street, Londres, et a été la base de la maison de disques EMI. A son apogée, la chaîne était cotée en bourse et aurait même contribué à la percée des Beatles puisqu’à l’époque, HMV avait distribué des enregistrements démos du groupe débutant à différentes maisons de disques.