MediaMarkt et Saturn accumulent les pertes

L’allemand Ceconomy plonge encore plus profondément dans le rouge : les pertes s’accumulent, alors que le chiffre d’affaires stagne. Néanmoins le propriétaire de MediaMarkt et Saturn dit être sur la bonne voie en vue d’atteindre les objectifs pour l’exercice en cours.


Base de comparaison élevée après la Coupe du monde de football

Ceconomy confirme ses attentes pour l’exercice en cours et estime que sa réorganisation est sur la bonne voie. Selon le CEO Jörn Werner, il est toutefois nécessaire de poursuivre la transformation du business model.


Durant le trimestre écoulé le chiffre d’affaires sur base comparable a augmenté d’un timide 0,2% à 4,6 milliards d’euros. En Europe de l’Ouest et du Sud les ventes ont augmenté de 1,3%, en grande partie grâce aux actions marketing et campagnes fructueuses en Allemagne et en Italie. Malgré tout le spécialiste de l’électronique grand public se dit satisfait de ces modestes performances, vu la base de comparaison élevée en 2018, suite au championnat du monde de football, période durant laquelle les nouveaux téléviseurs s’étaient très bien vendus.


Quant au chiffre d’affaires online, il a progressé de 1,7%. A noter qu’aujourd’hui près de la moitié (46%) des commandes en ligne sont retirées en magasin. Le département services et solutions, qui comprend notamment l’assurance de nouveaux appareils, affiche un recul de 8,4%.


Nouveau programme de transformation en préparation

Mais les pertes continuent de s’accumuler : l’EBIT a chuté de -30 millions d’euros il y a un an à -45 millions d’euros maintenant, et ce notamment suite à des charges de réorganisation à hauteur de 80 millions d’euros. La perte nette s’est réduite, passant de 90 millions d’euros à 62 millions d’euros, en grande partie grâce à la vente des actions restantes de l’ancienne maison-mère Metro.


Fin 2019 Ceconomy présentera un nouveau programme de transformation. Entretemps le groupe est parvenu à un accord avec les syndicats concernant les centaines de licenciements prévus. En outre en Grèce Media Markt a trouvé un repreneur pour 75% des actions.