Swatch accuse Samsung de violation de brevet

Swatch beschuldigt Samsung van schending handelsmerken

L’horloger suisse Swatch Group a porté plainte contre le sud-coréen Samsung, en raison d’infractions volontaires à ses marques déposées  de cadrans de montres téléchargeables pour smartwatchs.


Cadrans de montres

Le litige concerne les ‘smartwatch-faces’ : certains cadrans de montres virtuels sur la boutique de Samsung ressemblent à s’y méprendre à ceux  des montres  du groupe suisse, qui détient notamment les marques Swatch, Longines, Omega et Tissot. Quiconque possède une smartwatch peut donc pour une somme modique télécharger une ‘vraie’ Tissot ou Omega, affirme Swatch Group.


« C’est une infraction flagrante, volontaire et internationale de nos marques par Samsung », souligne un porte-parole. Selon le fabricant suisse, les marques concernées valent des milliards. L’entreprise exige donc une indemnisation de 100 millions de dollars (88 millions d’euros).