Trimestre difficile pour Ceconomy

Ceconomy kent moeilijk kwartaal

Ceconomy, maison-mère des enseignes MediaMarkt et Saturn, a clôturé un trimestre décevant. Néanmoins le groupe confirme ses perspectives pour le reste de l’année.

Calendrier de Pâques

Durant le deuxième trimestre de son exercice décalé Ceconomy a vu son chiffre d’affaires reculer de 2,0% à 5,01 milliards d’euros, en partie suite aux effets de change défavorables. Mais le calendrier  de Pâques a également eu un impact négatif, selon le groupe : cette année Pâques est tombé tard, au troisième trimestre de l’exercice 2018/2019, et n’est donc pas encore repris dans les chiffres du second trimestre.


Dans la région Allemagne-Autriche-Suisse le chiffre d’affaires est resté quasi stable, tandis qu’en Europe de l’Ouest et du Sud les revenus ont régressé de 3,5%. En Europe de l’Est (y compris la Turquie), les résultats ont été affectés par les effets de change négatifs, mais également par les mauvaises performances de la Pologne. Par contre les activités online ont bondi de 13,4%, ce qui hélas n’a pas suffi à compenser la baisse des ventes offline. Le chiffre d’affaires issu du e-commerce a atteint 699 millions d’euros et représente dès lors une part de14% du chiffre d’affaires total du groupe.


Economies

Malgré le chiffre d’affaires en baisse, le résultat d’exploitation est resté au même niveau que l’an dernier. En Allemagne en particulier, Ceconomy commence à récolter les fruits de son plan d’efficience et de réorganisation, qui lui permet de mieux maîtriser les coûts. Au deuxième trimestre l’entreprise a enregistré un bénéfice net de 20 millions d’euros (contre une perte de 47 millions d’euros l’an dernier). Toutefois ce bénéfice est entièrement attribuable à la vente des actions Metro.


Ceconomy confirme ses objectifs pour le reste de l’année. La groupe va poursuivre son plan de réorganisation et s’attend à une légère hausse du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice comptable.