« D’ici 5 ans le smartphone sera superflu » (et 9 autres tendances) | RetailDetail

« D’ici 5 ans le smartphone sera superflu » (et 9 autres tendances)

« D’ici 5 ans le smartphone sera superflu » (et 9 autres tendances)

Malgré l’omniprésence du smartphone, la moitié des utilisateurs pense que ce mobile intelligent fera partie du passé d’ici 5 ans. L’intelligence artificielle rendra le smartphone superflu, indique Ericsson sur base d’une vaste enquête de tendances.

10 « hot consumer trends » qui se poursuivront en 2016

L’agonie du smartphone d’ici 5 ans est l’une des tendances du futur les plus frappantes qui ressort d’une étude représentative menée par Ericsson Consumer Lab auprès de 1,1 milliard de personnes dans 24 pays et auprès de 46 millions d’utilisateurs de smartphone dans 10 grandes villes du monde. Un aperçu des principales tendances observées :


1.Sharing : quatre personnes sur cinq perçoivent déjà les avantages qu’offre l’économie du partage. Au niveau mondial une personne sur trois partage des chambres, de voitures ou des vélos.


2.Streaming natives: les ados sont les plus nombreux, parmi toutes les catégories d’âge, à regarder des vidéos sur YouTube ; 46% des 16 à 19 ans surfent sur YouTube au moins une heure par jour.


3.Fin de l’écran du smartphone : l’intelligence artificielle connectera les appareils entre eux sans passer par l’écran du smartphone. Un utilisateur sur deux estime que d’ici cinq ans le smartphone sera superflu.


4.Le monde virtuel deviendra réalité dans notre vie quotidienne : des écouteurs qui nous permettent de suivre des compétions sportives comme si nous y étions, des conversation vidéo qui nous donnent l’impression d’être réellement réunis autour de la table, 45% se voient même imprimer des repas.


5.Maisons intelligentes : 55% des utilisateurs de smartphone pensent que d’ici cinq ans les maisons seront équipées de capteurs, capables de détecter à temps des fuites, des moisissures et des problèmes d’électricité.


6.Navetteurs intelligents : les navetteurs veulent exploiter leur temps au mieux et ne plus se sentir inutiles durant leurs trajets. Les services devront donc être adaptés aux préférences personnelles des voyageurs (actualisation des infos de voyage à l’aide des données personnelles du voyageur, personnalisation des modes de paiement, etc.)

 

7.Chatter en cas d’urgence : les consommateurs préfèrent les réseaux sociaux plutôt qu’un numéro d’appel d’urgence comme moyen de contacter les services de secours. Six personnes sur dix sont intéressées par des applis qui en temps de crise diffusent rapidement des informations (à l’exemple de l’outil ‘safety check’ de Facebook lors des attentats à Paris).


8.Capteurs corporels : des capteurs internes, qui mesurent notre état de santé physique, sont les gadgets par excellence du futur. Huit personnes sur dix disent vouloir utiliser des technologies capables d’améliorer leur perception sensorielle (la vue, la mémoire, l’ouïe).


9.Le hacking et les virus posent de plus en plus de problèmes. Pourtant un utilisateur de smartphone sur cinq dit avoir davantage confiance dans une entreprise qui a déjà été victime de hacking, mais qui depuis a solutionné le problème.


10.La force du consommateur : aujourd’hui plus que jamais les consommateurs échangent des informations et pensent ainsi avoir un impact sur la société. Plus d’une personne sur trois estime qu’il est plus efficace de rappeler une entreprise corrompue à l’ordre online que d’en avertir la police.

 


« Même si certaines de ces tendances peuvent paraître de l’ordre de la science-fiction, l’intérêt qu’accordent les consommateurs aux nouvelles technologies et aux réseaux intelligents ne cesse d’augmenter. Les entreprises devront donc investir dans de nouveaux produits. Une évolution qui changera l’industrie dans son ensemble et générera de nouveaux modèles d’entreprises », conclut Saskia Van Uffelen, CEO d’Ericsson Belux.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Samsung s’inquiète de sa propre croissance

06/07/2018

Le géant technologique Samsung  est mécontent de ses résultats. La société sud-coréenne s’attend à une faible croissance au cours du second trimestre de cette année : la vente de smartphones est décevante.

Matthias De Clercq quitte Coolblue pour rejoindre Nexxworks

06/07/2018

 Matthias De Clercq, manager de Coolblue Belgique, quitte l’entreprise pour rejoindre la société de consultance Nexxworks, où il occupera la fonction de directeur commercial à partir du 17 juillet.

Ceconomy cède sa division russe

21/06/2018

Ceconomy, maison-mère de MediaMarkt, n’est jamais parvenu à percer sur le marché russe. Dès lors le groupe cède ses activités russes à la chaîne d’électronique locale M.video, dans laquelle il prend une participation.

Coolblue réalise un CA de 311 millions d'euros en Belgique

15/06/2018

L’année dernière, le retailer en électronique néerlandais Coolblue a réalisé un CA belge record de 311 millions d’euros. La société annonce l’ouverture de nouveaux dépôts locaux permettant le déploiement d’appareils électroménagers en Wallonie.

Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.