Anvers, deuxième centre au monde d'impression 3D

Anvers, deuxième centre au monde d'impression 3D

Quiconque en Belgique a un projet d’impression tridimensionnelle, doit se rendre à  Anvers. Ce  mardi la ville a été présentée comme le deuxième centre au monde, où des particuliers peuvent s’adresser à différents endroits pour imprimer des objets en 3D.

0,40 euro par cm³

Les imprimantes 3D ne cessent de gagner en popularité, mais leur prix reste très élevé. D’où l’initiative de mettre à disposition à différents endroits des imprimantes 3D pour les particuliers. La ville d’Amsterdam a été la première à lancer ce projet, à présent Anvers suit son exemple.


Le tarif comprend un forfait de départ d’environ 5 euros  et un coût de 0,40 euro par cm³ imprimé. Selon Deepak Mehta, co-initiateur du projet, le choix d’Anvers n’est pas un hasard : « Anvers est un foyer pour l’industrie créative. L’on y trouve déjà un certain nombre d’imprimantes 3D. Tout le monde peut à présent s’adresser à seize endroits pour faire imprimer un concept. »


Dernièrement les imprimantes 3D  ont défrayé la chronique : un Américain avait imprimé une arme à feu et diffusé sur internet les plans d’impression, qui très rapidement ont été mis hors ligne. Heureusement l’impression 3D permet également des applications plus pacifiques. Aujourd’hui tout un chacun peut donner forme  à un concept  en l’imprimant en 3D.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: