Dyson accuse Siemens et Bosch de fausser les tests sur leurs aspirateurs | RetailDetail

Dyson accuse Siemens et Bosch de fausser les tests sur leurs aspirateurs

Dyson accuse Siemens et Bosch de fausser les tests sur leurs aspirateurs

La marque d’aspirateurs britannique Dyson intente un procès contre Siemens en Belgique et en Allemagne et contre Bosch aux Pays-Bas : selon Dyson, ces fabricants faussent les résultats des tests de consommation énergétique de leurs aspirateurs.

« La consommation est bien plus élevée »

Selon Dyson, la consommation des aspirateurs affichant le label énergétique AAAA est bien plus élevée que ne prétendent les deux fabricants allemands. « Les consommateurs croient acheter un aspirateur consommant 750 Watts, alors qu’en réalité il consomme peut-être 1600 Watts », indiquent les Britanniques dans le journal De Tijd.


Pour étayer cette affirmation, Dyson présente les résultats de tests effectués par un laboratoire indépendant, qui démontre que les aspirateurs de Bosch et Siemens sont équipés d’un logiciel qui fait monter le wattage lors de l’utilisation. Un système qui rappelle indéniablement le scandale chez Volkswagen.

 

Bosch également impliqué dans le scandale VW

« Comme pour le scandale de VW, certains grands acteurs de l’industrie développent leurs appareils pour qu’ils passent les tests et non pas pour offrir au consommateur la meilleure technologie qui soit », déplore Dyson. De plus Bosch est également le fournisseur du logiciel qu’utilisait Volkswagen pour ses voitures.


Selon Dyson, le problème se situe au niveau de la manière dont sont effectués les tests : « Tout comme pour les tests sur les moteurs diesel des voitures, les directives européennes stipulent que les aspirateurs doivent être testés dans un laboratoire, sans reproduire les circonstances réelles d’une habitation, ce qui donne des résultats trompeurs. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.

Leapp en faillite, espère un redémarrage

11/06/2018

Leapp, le revendeur d’appareils d’occasion de la marque Apple, est en faillite.  Cette nouvelle a été annoncée par le retailer lui-même via son site internet.  Le curateur étudie actuellement les possibilités d’un redémarrage.

Pour Xiaomi la conquête de l’Europe passe par Paris

23/05/2018

Le fabricant de smartphones chinois Xiaomi vient d’ouvrir une boutique physique à Paris. Ainsi la marque poursuit son ambitieux plan d’expansion en Europe, mais rêve également d’un lancement aux Etats-Unis.

Fnac Darty et MediaMarkt Saturn créent une alliance d’achat

16/05/2018

Le groupe d’électronique français Fnac Darty, qui détient notamment le belge Vanden Borre et le néerlandais BCC, a conclu une alliance d’achat avec son concurrent MediaMarkt Saturn.

Amazon et Walmart en lice dans le deal avec Flipkart

03/05/2018

La lutte pour le marché du e-commerce indien s’annonce féroce : Amazon à son tour viserait une participation majoritaire dans Flipkart. Le géant d’internet espère ainsi évincer Walmart, qui avait déjà entamer des discussions avec l’e-tailer indien.