Electro Dépôt fait son entrée en Belgique

Electro Dépôt fait son entrée en Belgique

Electro Dépôt, la chaîne française d’électronique à bas prix, envisage l’ouverture de ses premiers magasins en Belgique au cours de l’année 2015, notamment à Courtrai, Awans (Liège) et Quaregnon (Mons).

« Le Colruyt de l’électro »

Selon les journaux l’Echo et De Tijd, Electro Dépôt aurait jeté son dévolu sur notre pays. L’année dernière le groupe avait déjà fondé une filiale belge à Tournai, avec à sa tête Jérôme Legrand, ancien responsable d’Electro Dépôt dans la région parisienne. Sa mission : déployer l’enseigne en Belgique. Les premiers points de vente devraient s’installer à Courtrai, Awans (Liège) et Quaregnon (Mons).


Cette chaîne française d’électronique a été fondée en 2003 par Pascal Roche (ex-Auchan) et peut être qualifiée de ‘Colruyt de l’électro’ : les magasins d’une surface moyenne de 1.500 à 2.000 m² ressemblent à de grands hangars, les produits sont présentés dans leur emballage et exposés sur des palettes, et les prix, selon les dires de la chaîne, se situent jusqu’à 20% en-dessous de ceux de la concurrence.


Petite sœur de Decathlon

Electro Dépôt, tout comme Decahtlon, fait partie de l’empire de la distribution de la famille française Mulliez. Rien d’étonnant donc à ce que Herman Van Beveren, qui a déployé Decathlon dans notre pays, fasse partie du conseil d’administration de la chaîne d’électronique. Parmi les autres enseignes sœurs figurent également le distributeur Auchan, le réparateur de voitures Norauto et la chaîne d’aménagement intérieur Saint Maclou.


Electro Dépôt compte 60 magasins en France, emploie environ 1.350 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 570 millions d’euros en 2013.

 

Tags: