Electroménager : fin de la joint-venture entre Siemens et Bosch

Electroménager : fin de la joint-venture entre Siemens et Bosch

Depuis 1967 Bosch et Siemens s’étaient associés sous forme de joint-venture pour la production d’électroménager. A présent leurs chemins se séparent : Bosch rachète les parts de Siemens pour un montant de 3 milliard d’euros.

« L’internet des objets »

Le groupe allemand Bosch devient donc propriétaire à 100% du producteur d’électroménager BSH ((Bosch und Siemens Hausgeräte), dont il détenait déjà la moitié des parts. Bosch a mis 3 milliards d’euros sur table pour le rachat des  50% de parts de Siemens dans la joint-venture, que les deux entreprises avait fondée il y a 47 ans. En plus de ces 3 milliards, BSH versera 250 millions d’euros à Bosch et à Siemens.


Bosch, l’un des plus grands équipementiers automobiles au monde, souhaite être moins dépendant du marché automobile stagnant et se concentrer davantage sur « l’internet des choses », qui permet techniquement à des objets physiques – dans ce cas des appareils ménagers, comme des machines à lessiver ou des frigos – de communiquer avec le réseau internet (photo). De son côté Siemens se focalisera sur le marché énergétique, notamment les turbines et compresseurs à gaz.


Bosch sera toujours autorisé à commercialiser des produits sous la marque Siemens. Avec 41 usines en Europe, en Asie et en Amérique et un réseau de filiales de vente et de service, BSH est le numéro 3 mondial des fabricants d’électroménager. La transaction devrait être bouclée au cours du premier semestre 2015.


Cette acquisition est la deuxième grande reprise de produits blancs en à peine un mois : début septembre General Electric cédait sa division produits blancs à Electrolux. Ainsi la consolidation du marché de l’électroménager se poursuit.

 

Tags: