Free Record Shop trouve un investisseur britannique et perd son CEO

Free Record Shop trouve un investisseur britannique et perd son CEO

L’enseigne de divertissement Free Record Shop va  probablement  s’associer à un investisseur britannique, en vue de garantir l’approvisionnement  des magasins. Par ailleurs on apprend que Roland van Geest, CEO de la chaîne, démissionne.

Un départ volontaire

Un porte-parole du propriétaire Procures a confirmé à Retailnews qu’il s’agissait d’un départ volontaire de la part du CEO Roland van Geest. Toutefois on ignore encore si celui-ci quittera l’entreprise avec effet immédiat.


A présent les propriétaires souhaitent nommer un membre de la direction belge comme nouveau CEO, vu l’importance de cette branche belge pour la chaîne. Actuellement Free Record Shop dispose encore de 68 magasins en Belgique, alors qu’aux Pays-Bas il ne lui en reste que 49.


Faible chiffre d’affaires par manque de stock

Bonnes nouvelles par contre côté investisseurs :  selon le journal Financieel Dagblad, Procures serait en négociation avec Hilco, une société d’investissement britannique,  qui devrait contribuer à garantir un stock suffisant aux magasins. Depuis la faillite et la relance au mois de juillet, la chaîne a connu de sérieux problèmes d’approvisionnement.


Avant la faillite les 120 magasins du Benelux réalisaient un chiffre d’affaires hebdomadaire d’environ deux millions d’euros, alors qu’aujourd’hui ce montant a été réduit de moitié à un million d’euros environ, et ce principalement en raison de l’offre restreinte. Paul Dumas, copropriétaire de Free Record Shop, espère, grâce à la collaboration avec Hilco, augmenter le chiffre de vente à 3,1 millions d’euros. « A ce moment-là nous atteindrons à nouveau le seuil de rentabilité », affirme-t-il dans le journal Financieel Dagblad.


Expérience dans le secteur du divertissement

Pour l’instant les deux parties sont en pourparlers. Il se pourrait que Hilco prenne une participation majoritaire dans la branche belge de la chaîne, car celle-ci enregistre les pertes les plus importantes. Il n’est pas exclu pour autant que la société d’investissement  prenne également une participation dans la branche néerlandaise.


Hilco a déjà une certaine expérience dans le secteur du divertissement : cette année l’investisseur est parvenu à sauver l’enseigne anglaise HMV : « HMV est une chaîne du même type que Free Record Shop, mais beaucoup plus grande », précise Dumas.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


12 ans de prison requis contre le vice-président de Samsung

07/08/2017

Dans l’affaire de corruption qui éclabousse Samsung, les procureurs ont requis 12 ans de réclusion à l’encontre Jay Y. Lee, ancien vice-président mais dirigeant réel du géant sud-coréen. Il est accusé de corruption et de détournement de fonds.

Analyse : Que réserve l’avenir pour Vanden Borre et BCC ?

27/07/2017

Quel sera l’impact du deal entre Ceconomy (MediaMarkt) et Fnac Darty au Benelux ? Des changements radicaux s’annoncent très certainement, suite à ce mouvement de consolidation dans le secteur de l'électronique.

Ceconomy (Media Markt) acquiert un quart de Fnac Darty

26/07/2017

Ceconomy, la nouvelle division de l’ancien Metro Group, dont font partie Media Markt et Saturn, a racheté 24,3% des actions de Fnac Darty. Ces actions étaient aux mains de la famille Pinault.

Un duo à la tête de Fnac Darty

17/07/2017

Le groupe Fnac Darty prépare la succession de l’actuel dirigeant, Alexandre Bompard, qui demain rejoindra Carrrefour pour y exercer sa nouvelle fonction de CEO. Il sera probablement remplacé pour un duo.

Bénéfice record pour Samsung grâce à son nouveau produit phare

07/07/2017

Durant le trimestre écoulé le géant coréen de la technologie Samsung a réalisé des chiffres records, grâce au lancement réussi du Galaxy S8, son nouveau produit phare, et grâce à la demande accrue de puces mémoire.

L’UE veut s’attaquer à l’obsolescence programmée

05/07/2017

Le Parlement européen a adopté une résolution, visant à prolonger la durée de vie de biens de consommation et de software. L’UE entend ainsi lutter contre l’obsolescence programmée.

Back to top