GfK : « Le redressement du marché belge de l’électronique persiste »

GfK : « Le redressement du marché belge de l’électronique persiste »

Le redressement du marché belge de l’électronique se poursuit, grâce au marché des télécoms (qui signe son meilleur trimestre jamais enregistré) et au secteur IT & Office (qui affiche son meilleur trimestre depuis 4 ans).

« Les télécoms, moteur de croissance »

La progression de près de 3% (index 102,9) du marché de l’électronique dans son ensemble est attribuable au « solide redressement du marché des télécoms qui affiche à nouveau une croissance à deux chiffres (+17,7%) », indique le rapport du 3ème trimestre de GfK Retail. « Outre les segments IT & Office (+4,7%) et le petit électroménager (+4,4%), le secteur des télécoms est le moteur de croissance par excellence », explique Wim Boesmans, directeur home & lifestyle chez GfK.


La croissance des ventes est la plus marquée dans le segment des smartphones (grâce aux nombreuses promotions chez les opérateurs ) et des ordinateurs portables, qui ont généré 65 millions d’euros de plus qu’au même  trimestre un an plus tôt. Quant au petit électroménager, les aspirateurs – probablement suite à l’introduction du nouveau label énergétique – et les appareils à café et boissons chaudes ont rapporté environ 4 millions d’euros supplémentaires.


Dans le camp des perdants, figurent les tablettes et ce pour le deuxième trimestre consécutif. Les ventes dans ce segment ont régressé de 11,5 millions d’euros. Autres grands perdants : les GSM classiques (-6,6 millions d’euros) et les appareils photos digitaux (-6 millions d’euros).

 

Ventes internet +20%

Les magasins online affichent la plus forte croissance : les ventes des ‘pure players’ et de leurs concurrents multichannel ont progressé d’un cinquième, selon GfK. Au sein du canal traditionnel, les ‘computer shops’ arrivent en tête avec une croissance de +20%, suivis des magasins affiliés auprès de groupes d’achat (+9%) et de la grande distribution (+7%). En revanche les commerces de photos (-15%), les marchands d’électronique indépendants (-9%) et dans une moindre mesure les grandes chaînes d’électro (-1,5%) perdent du terrain.


« Avec une croissance meilleure que prévu de l’économie belge au troisième trimestre (+0,2%), grâce à une hausse de la consommation ménagère, suite à la baisse des prix du pétrole  et donc à la hausse du pouvoir d’achat, l’avenir s’annonce encourageant », conclut Wim Boesmans. « Espérons que tout cela résultera en un bon quatrième trimestre et un résultat global positif pour l’ensemble de 2014 ». Donc, bienvenue  à la période de fin d’année !

 

Tags: