La Fnac remonte la pente … mais pas (encore) chez nous | RetailDetail

La Fnac remonte la pente … mais pas (encore) chez nous

La Fnac remonte la pente … mais pas (encore) chez nous

La chaîne française de produits culturels et technologiques Fnac peut s’estimer satisfaite de l’année écoulée. Le groupe est parvenu à enrayer la baisse de ses ventes et à tripler son bénéfice, bien qu’hors France l’enseigne continue de peiner.

« Tous les indicateurs sont au vert »

Le groupe français semble refaire surface : après des années de baisse du chiffre d’affaires – en 2013 le groupe enregistrait encore un recul de 3,1% - la chaîne a su stabiliser ses ventes à 3,9 milliards d’euros. Au cours du deuxième semestre on observe même une croissance de 0,9%. Parallèlement la Fnac a quasi triplé son bénéfice, passant de 15 millions d’euros en 2013 à 41 millions d’euros en 2014, alors qu’en 2012 le groupe essuyait une perte de 142 millions d’euros.


Le PDG Alexandre Bompard, qui a pris les commandes en 2011 et a introduit l’ancienne filiale de Kering (ex-PPR) à la bourse, se dit satisfait : « Aujourd’hui tous les indicateurs sont au vert », déclare-t-il. « 2014 a été l’année de la consolidation de notre modèle, 2015 sera l’année de la croissance. »


Belgique: -2,6%

Ces bons résultats sont entièrement attribuables aux activités françaises, qui avec 112 magasins (dont 27 en franchise) représentent 70% du chiffre d’affaires global du groupe. Hors France la situation est nettement moins encourageante. Seule la péninsule ibérique (Espagne et Portugal), où la Fnac a ouvert de plus petits formats, affiche une croissance du chiffre d’affaires de 0,7% à 659 millions d’euros.


Au Brésil les performances sont carrément mauvaises : le chiffre d’affaires y a chuté de 11,3%. En Suisse et en Belgique aussi la chaîne a vu son chiffre d’affaires régresser de 2,6%. La Fnac compte neuf magasins dans notre pays et a subi une restructuration l’année dernière, impliquant la suppression de 25 emplois.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Samsung s’inquiète de sa propre croissance

06/07/2018

Le géant technologique Samsung  est mécontent de ses résultats. La société sud-coréenne s’attend à une faible croissance au cours du second trimestre de cette année : la vente de smartphones est décevante.

Matthias De Clercq quitte Coolblue pour rejoindre Nexxworks

06/07/2018

 Matthias De Clercq, manager de Coolblue Belgique, quitte l’entreprise pour rejoindre la société de consultance Nexxworks, où il occupera la fonction de directeur commercial à partir du 17 juillet.

Ceconomy cède sa division russe

21/06/2018

Ceconomy, maison-mère de MediaMarkt, n’est jamais parvenu à percer sur le marché russe. Dès lors le groupe cède ses activités russes à la chaîne d’électronique locale M.video, dans laquelle il prend une participation.

Coolblue réalise un CA de 311 millions d'euros en Belgique

15/06/2018

L’année dernière, le retailer en électronique néerlandais Coolblue a réalisé un CA belge record de 311 millions d’euros. La société annonce l’ouverture de nouveaux dépôts locaux permettant le déploiement d’appareils électroménagers en Wallonie.

Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.