Le bénéfice de Philips fond de deux tiers

Le bénéfice de Philips fond de deux tiers

2014 restera dans les annales comme une année décevante pour Philips : même le 4ème trimestre n’a pu inverser la tendance. Ses deux branches principales (santé et éclairage) affichent un recul, seule sa division d’électronique grand public progresse.

Bénéfice réduit de deux tiers au 4ème trimestre

Au cours du quatrième trimestre le groupe néerlandais Philips a vu son chiffre d’affaires régresser de 2% à 6,54 milliards d’euros. L’entreprise a dû faire face à des ventes décevantes, surtout dans sa branche d’équipements médicaux et sur les marchés émergents, notamment la Chine et la Russie. Le chiffre d’affaires est en recul de 3% tant dans la division santé que dans la division éclairage, seule l’électronique grand public a progressé de 6%.


Quant au bénéfice il a chuté de 412 millions d’euros au dernier trimestre 2013 à 134 millions d’euros, soit une baisse de plus de deux tiers. Récemment Philips avait déjà laissé entendre que les problèmes persistants dans l’usine de Cleveland impacteraient lourdement les résultats : le groupe y fabrique des scanners onéreux, mais le contrôle de qualité laissait à désirer depuis des années. L’usine a repris ses activités, mais les problèmes se ressentiront encore cette année.

 

« La réforme est un marathon, pas un sprint »

Sur l’ensemble de l’année 2014 la baisse du chiffre d’affaires s’est limitée à -1% à 21,4 millions d’euros. En revanche le bénéfice net plonge de 66% à 411 millions d’euros.


Quant aux perspectives pour 2015 le PDG Frans van Houten (photo) se montre prudent : il prévoit une amélioration des ventes et des marges bénéficiaires, mais reste sceptique concernant le redressement de l’économie. Quoi qu’il en soit l’objectif de croissance du chiffre d’affaires de 4 à 6% prévue d’ici 2016 ne semble plus réalisable, a-t-il déclaré lors d’une conférence téléphonique. Il ajoute que sa position n’est pas remise en question : « Je reste. J’ai toujours dit que la réforme de l’entreprise était un marathon et pas un sprint. Nous n’en avons pas encore terminé. »


Par ailleurs Philips poursuit l’autonomisation de sa division éclairage. La cession de Lumileds et Automotive Lighting devrait être finalisée au premier semestre de cette année.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour et Fnac Darty envisagent une alliance d’achat

01/12/2017

Le groupe de supermarchés Carrefour et l’enseigne d’électronique Fnac Darty envisagent une alliance en vue de mutualiser leurs achats de produits électroniques et électroménagers. En unissant leurs forces ils pourront faire pression sur les prix.

Media Saturn lance la première boutique entièrement virtuelle

21/11/2017

Les clients de Saturn, membre du groupe Media Saturn qui comprend aussi Mediamarkt, pourront dorénavant mettre leurs lunettes de RV pour regarder les produits dans deux espaces virtuels. Même si ce n’est pas encore possible de finaliser les achats.

Pieter Haas, CEO Ceconomy: « Nous vendons une vie numérique au consommateur »

03/11/2017

 

Ceconomy, la maison mère de MediaMarkt, détient les clés de la consolidation du secteur de l’électronique en Europe. Le retailer se transforme en fournisseur de services et de solutions : « Nous aidons les gens à prendre les bonnes décisions. »

Ceconomy poursuit sa croissance durant son année de transition

26/10/2017

Au cours du quatrième trimestre de son exercice Ceconomy, qui auparavant faisait partie de l’allemand Metro Group, a vu son chiffre d’affaires progresser de 4,6%. Les ventes online ont fait un bond en avant d’un cinquième.

Mister Genius démarre son expansion flamande à Malines

23/10/2017

Mister Genius, la chaîne qui propose notamment un service de réparations de pc et de smartphones, ouvre un nouveau magasin à Malines aujourd’hui.  Pour la chaîne wallonne, il s’agit de la 1ère étape de son projet d’expansion dans le nord du pays.

Fnac Darty progresse de 6% au troisième trimestre

20/10/2017

Au troisième trimestre 2017, le CA de Fnac Darty a progressé de 6% à 1,792 milliard d’euros. De plus, l’entreprise annonce que l’intégration de la Fnac et Darty est en avance sur le calendrier.  Le Benelux a également enregistré une croissance.

Back to top