Le bénéfice de Philips fond de deux tiers | RetailDetail

Le bénéfice de Philips fond de deux tiers

Le bénéfice de Philips fond de deux tiers

2014 restera dans les annales comme une année décevante pour Philips : même le 4ème trimestre n’a pu inverser la tendance. Ses deux branches principales (santé et éclairage) affichent un recul, seule sa division d’électronique grand public progresse.

Bénéfice réduit de deux tiers au 4ème trimestre

Au cours du quatrième trimestre le groupe néerlandais Philips a vu son chiffre d’affaires régresser de 2% à 6,54 milliards d’euros. L’entreprise a dû faire face à des ventes décevantes, surtout dans sa branche d’équipements médicaux et sur les marchés émergents, notamment la Chine et la Russie. Le chiffre d’affaires est en recul de 3% tant dans la division santé que dans la division éclairage, seule l’électronique grand public a progressé de 6%.


Quant au bénéfice il a chuté de 412 millions d’euros au dernier trimestre 2013 à 134 millions d’euros, soit une baisse de plus de deux tiers. Récemment Philips avait déjà laissé entendre que les problèmes persistants dans l’usine de Cleveland impacteraient lourdement les résultats : le groupe y fabrique des scanners onéreux, mais le contrôle de qualité laissait à désirer depuis des années. L’usine a repris ses activités, mais les problèmes se ressentiront encore cette année.

 

« La réforme est un marathon, pas un sprint »

Sur l’ensemble de l’année 2014 la baisse du chiffre d’affaires s’est limitée à -1% à 21,4 millions d’euros. En revanche le bénéfice net plonge de 66% à 411 millions d’euros.


Quant aux perspectives pour 2015 le PDG Frans van Houten (photo) se montre prudent : il prévoit une amélioration des ventes et des marges bénéficiaires, mais reste sceptique concernant le redressement de l’économie. Quoi qu’il en soit l’objectif de croissance du chiffre d’affaires de 4 à 6% prévue d’ici 2016 ne semble plus réalisable, a-t-il déclaré lors d’une conférence téléphonique. Il ajoute que sa position n’est pas remise en question : « Je reste. J’ai toujours dit que la réforme de l’entreprise était un marathon et pas un sprint. Nous n’en avons pas encore terminé. »


Par ailleurs Philips poursuit l’autonomisation de sa division éclairage. La cession de Lumileds et Automotive Lighting devrait être finalisée au premier semestre de cette année.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La ‘Schnäppcam’ fait revenir les clients en magasin

16/04/2018

Combattre les webshops semble être une cause perdue pour de nombreux magasins physiques, mais certains retailers ne s’avouent pas vaincus.  Un commerçant en produits électroménagers allemand a trouvé une façon originale pour appâter les clients.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Media Saturn lance le premier magasin sans caisses en Autriche

12/03/2018

Ce lundi Saturn a ouvert le tout premier magasin européen d’électronique sans caisses en Autriche. L’ancienne chaîne de Metro Group fournit les conseils habituels à ses clients lors de l’achat, mais le paiement s’effectue via une app.

Alignement des prix online et offline chez Media Markt

26/02/2018

Ceconomy va aligner les prix online et offline chez Media Markt et Saturn.  Les étiquettes de prix numériques présentes en magasin depuis un certain temps le permettent puisque les prix peuvent être adaptés en temps réel.

La fusion Fnac Darty porte ses fruits

22/02/2018

Le groupe français de produits culturels et électroniques Fnac Darty, qui chapeaute le belge Vanden Borre et le néerlandais BCC, a réalisé de solides performances en 2017 : le chiffre d’affaires a bondi de près de 40%.

La croissance de Ceconomy provient principalement des ventes en ligne

09/02/2018

Ceconomy, la société mère de Media Markt et Saturn, a enregistré une légère hausse de son chiffre d’affaires au premier trimestre de l’exercice en cours grâce à une hausse des ventes en ligne. Toutefois, comme attendu, le bénéfice a chuté.