Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques ne cesse de décliner : tant en nombre de pièces vendues qu’en chiffre d’affaires, la tendance à la baisse s’est poursuivie  l’année dernière. En 2009 le chiffre d’affaires s’élevait à 221,08 millions d’euros, pour 6,87 millions d’unités écoulées. En 2012 le chiffre d’affaires n’était plus que de 198,07 millions d’euros, pour 5,93 millions de pièces vendues.

Les ventes de jeux pour console en baisse de 10%

Le chiffre d’affaires de près de 200 millions d’euros en jeux vidéo physiques peut être subdivisé comme suit : 22,50 millions d’euros en jeux pour PC et 175,58 millions d’euros en jeux pour console. Alors que le chiffre de vente total pour le premier segment n’a diminué que de 4% par rapport à 2011, le recul du segment des consoles est de 10%.


Selon l’organisation sectorielle BEA (Belgian Entertainment Association), ce recul n’est pas nécessairement dû à une baisse d’intérêt pour les jeux vidéo, mais plutôt à une offre plus restreinte, à l’augmentation des téléchargements et au succès des games online.


Divergence entre le marché des consoles et des PC

Les chiffres de 2012 révèlent également une divergence entre les jeux les mieux vendus pour consoles et pour PC.  Une différence explicable par le fait que quatre jeux vendus sur cinq sont destinés uniquement aux consoles. Dans la catégorie des jeux pour consoles Fifa 13, Call of Duty et Just Dance 4 occupe le top-3 des ventes ; pour les jeux d’ordinateur il s’agit de Diablo 3, World of Warcraft et Battlefield 3.


Le jeux pour consoles semblent également plus appropriés pour toutes les tranches d’âge, alors que pour les jeux sur PC, comportant souvent des scènes d’action, une limite d’âge est souvent d’application.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure
Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pieter Haas, CEO Ceconomy: « Nous vendons une vie numérique au consommateur »

03/11/2017

 

Ceconomy, la maison mère de MediaMarkt, détient les clés de la consolidation du secteur de l’électronique en Europe. Le retailer se transforme en fournisseur de services et de solutions : « Nous aidons les gens à prendre les bonnes décisions. »

Ceconomy poursuit sa croissance durant son année de transition

26/10/2017

Au cours du quatrième trimestre de son exercice Ceconomy, qui auparavant faisait partie de l’allemand Metro Group, a vu son chiffre d’affaires progresser de 4,6%. Les ventes online ont fait un bond en avant d’un cinquième.

Mister Genius démarre son expansion flamande à Malines

23/10/2017

Mister Genius, la chaîne qui propose notamment un service de réparations de pc et de smartphones, ouvre un nouveau magasin à Malines aujourd’hui.  Pour la chaîne wallonne, il s’agit de la 1ère étape de son projet d’expansion dans le nord du pays.

Fnac Darty progresse de 6% au troisième trimestre

20/10/2017

Au troisième trimestre 2017, le CA de Fnac Darty a progressé de 6% à 1,792 milliard d’euros. De plus, l’entreprise annonce que l’intégration de la Fnac et Darty est en avance sur le calendrier.  Le Benelux a également enregistré une croissance.

Départ d'un des dirigeants de Samsung malgré un bénéfice record

13/10/2017

Grâce aux excellents résultats de la division des puces électroniques, l’entreprise sud-coréenne Samsung a enregistré un nouveau bénéfice record au cours du 3ième trimestre. L'un des trois CEO vient pourtant d’annoncer qu'il quitterait l’entreprise.

Fnac-Darty présente son nouveau comité exécutif

12/10/2017

Un peu plus d’un an après la fusion entre Fnac et Darty et quelques mois après le départ plutôt inattendu du CEO Alexandre Bompard pour Carrefour, le groupe de produits culturels et électroniques Fnac-Darty a présenté son nouveau comité exécutif.

Back to top