Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser | RetailDetail

Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques ne cesse de décliner : tant en nombre de pièces vendues qu’en chiffre d’affaires, la tendance à la baisse s’est poursuivie  l’année dernière. En 2009 le chiffre d’affaires s’élevait à 221,08 millions d’euros, pour 6,87 millions d’unités écoulées. En 2012 le chiffre d’affaires n’était plus que de 198,07 millions d’euros, pour 5,93 millions de pièces vendues.

Les ventes de jeux pour console en baisse de 10%

Le chiffre d’affaires de près de 200 millions d’euros en jeux vidéo physiques peut être subdivisé comme suit : 22,50 millions d’euros en jeux pour PC et 175,58 millions d’euros en jeux pour console. Alors que le chiffre de vente total pour le premier segment n’a diminué que de 4% par rapport à 2011, le recul du segment des consoles est de 10%.


Selon l’organisation sectorielle BEA (Belgian Entertainment Association), ce recul n’est pas nécessairement dû à une baisse d’intérêt pour les jeux vidéo, mais plutôt à une offre plus restreinte, à l’augmentation des téléchargements et au succès des games online.


Divergence entre le marché des consoles et des PC

Les chiffres de 2012 révèlent également une divergence entre les jeux les mieux vendus pour consoles et pour PC.  Une différence explicable par le fait que quatre jeux vendus sur cinq sont destinés uniquement aux consoles. Dans la catégorie des jeux pour consoles Fifa 13, Call of Duty et Just Dance 4 occupe le top-3 des ventes ; pour les jeux d’ordinateur il s’agit de Diablo 3, World of Warcraft et Battlefield 3.


Le jeux pour consoles semblent également plus appropriés pour toutes les tranches d’âge, alors que pour les jeux sur PC, comportant souvent des scènes d’action, une limite d’âge est souvent d’application.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure
Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Samsung s’inquiète de sa propre croissance

06/07/2018

Le géant technologique Samsung  est mécontent de ses résultats. La société sud-coréenne s’attend à une faible croissance au cours du second trimestre de cette année : la vente de smartphones est décevante.

Matthias De Clercq quitte Coolblue pour rejoindre Nexxworks

06/07/2018

 Matthias De Clercq, manager de Coolblue Belgique, quitte l’entreprise pour rejoindre la société de consultance Nexxworks, où il occupera la fonction de directeur commercial à partir du 17 juillet.

Ceconomy cède sa division russe

21/06/2018

Ceconomy, maison-mère de MediaMarkt, n’est jamais parvenu à percer sur le marché russe. Dès lors le groupe cède ses activités russes à la chaîne d’électronique locale M.video, dans laquelle il prend une participation.

Coolblue réalise un CA de 311 millions d'euros en Belgique

15/06/2018

L’année dernière, le retailer en électronique néerlandais Coolblue a réalisé un CA belge record de 311 millions d’euros. La société annonce l’ouverture de nouveaux dépôts locaux permettant le déploiement d’appareils électroménagers en Wallonie.

Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.