Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques ne cesse de décliner : tant en nombre de pièces vendues qu’en chiffre d’affaires, la tendance à la baisse s’est poursuivie  l’année dernière. En 2009 le chiffre d’affaires s’élevait à 221,08 millions d’euros, pour 6,87 millions d’unités écoulées. En 2012 le chiffre d’affaires n’était plus que de 198,07 millions d’euros, pour 5,93 millions de pièces vendues.

Les ventes de jeux pour console en baisse de 10%

Le chiffre d’affaires de près de 200 millions d’euros en jeux vidéo physiques peut être subdivisé comme suit : 22,50 millions d’euros en jeux pour PC et 175,58 millions d’euros en jeux pour console. Alors que le chiffre de vente total pour le premier segment n’a diminué que de 4% par rapport à 2011, le recul du segment des consoles est de 10%.


Selon l’organisation sectorielle BEA (Belgian Entertainment Association), ce recul n’est pas nécessairement dû à une baisse d’intérêt pour les jeux vidéo, mais plutôt à une offre plus restreinte, à l’augmentation des téléchargements et au succès des games online.


Divergence entre le marché des consoles et des PC

Les chiffres de 2012 révèlent également une divergence entre les jeux les mieux vendus pour consoles et pour PC.  Une différence explicable par le fait que quatre jeux vendus sur cinq sont destinés uniquement aux consoles. Dans la catégorie des jeux pour consoles Fifa 13, Call of Duty et Just Dance 4 occupe le top-3 des ventes ; pour les jeux d’ordinateur il s’agit de Diablo 3, World of Warcraft et Battlefield 3.


Le jeux pour consoles semblent également plus appropriés pour toutes les tranches d’âge, alors que pour les jeux sur PC, comportant souvent des scènes d’action, une limite d’âge est souvent d’application.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure
Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ceconomy (ex-Metro) affiche une forte progression online

31/08/2017

Céconomy, né de la scission de Metro Group et hébergeant entre autres les activités de Media Markt et Saturn, a vu progresser son chiffre d’affaires d’un peu plus de 1% durant son premier trimestre en tant qu’entité indépendante.

Le fabricant de smartphones HTC va-t-il changer de propriétaire ?

28/08/2017

L’entreprise de technologie taïwanaise HTC recherche un nouveau propriétaire, car elle a de plus en plus de mal à concurrencer les autres acteurs du secteur.

12 ans de prison requis contre le vice-président de Samsung

07/08/2017

Dans l’affaire de corruption qui éclabousse Samsung, les procureurs ont requis 12 ans de réclusion à l’encontre Jay Y. Lee, ancien vice-président mais dirigeant réel du géant sud-coréen. Il est accusé de corruption et de détournement de fonds.

Analyse : Que réserve l’avenir pour Vanden Borre et BCC ?

27/07/2017

Quel sera l’impact du deal entre Ceconomy (MediaMarkt) et Fnac Darty au Benelux ? Des changements radicaux s’annoncent très certainement, suite à ce mouvement de consolidation dans le secteur de l'électronique.

Ceconomy (Media Markt) acquiert un quart de Fnac Darty

26/07/2017

Ceconomy, la nouvelle division de l’ancien Metro Group, dont font partie Media Markt et Saturn, a racheté 24,3% des actions de Fnac Darty. Ces actions étaient aux mains de la famille Pinault.

Un duo à la tête de Fnac Darty

17/07/2017

Le groupe Fnac Darty prépare la succession de l’actuel dirigeant, Alexandre Bompard, qui demain rejoindra Carrrefour pour y exercer sa nouvelle fonction de CEO. Il sera probablement remplacé pour un duo.

Back to top