Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques continue à régresser

Le marché des jeux vidéo physiques ne cesse de décliner : tant en nombre de pièces vendues qu’en chiffre d’affaires, la tendance à la baisse s’est poursuivie  l’année dernière. En 2009 le chiffre d’affaires s’élevait à 221,08 millions d’euros, pour 6,87 millions d’unités écoulées. En 2012 le chiffre d’affaires n’était plus que de 198,07 millions d’euros, pour 5,93 millions de pièces vendues.

Les ventes de jeux pour console en baisse de 10%

Le chiffre d’affaires de près de 200 millions d’euros en jeux vidéo physiques peut être subdivisé comme suit : 22,50 millions d’euros en jeux pour PC et 175,58 millions d’euros en jeux pour console. Alors que le chiffre de vente total pour le premier segment n’a diminué que de 4% par rapport à 2011, le recul du segment des consoles est de 10%.


Selon l’organisation sectorielle BEA (Belgian Entertainment Association), ce recul n’est pas nécessairement dû à une baisse d’intérêt pour les jeux vidéo, mais plutôt à une offre plus restreinte, à l’augmentation des téléchargements et au succès des games online.


Divergence entre le marché des consoles et des PC

Les chiffres de 2012 révèlent également une divergence entre les jeux les mieux vendus pour consoles et pour PC.  Une différence explicable par le fait que quatre jeux vendus sur cinq sont destinés uniquement aux consoles. Dans la catégorie des jeux pour consoles Fifa 13, Call of Duty et Just Dance 4 occupe le top-3 des ventes ; pour les jeux d’ordinateur il s’agit de Diablo 3, World of Warcraft et Battlefield 3.


Le jeux pour consoles semblent également plus appropriés pour toutes les tranches d’âge, alors que pour les jeux sur PC, comportant souvent des scènes d’action, une limite d’âge est souvent d’application.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure
Tags: