Le nouveau PDG de Darty entre en fonction une semaine plus tôt que prévu | RetailDetail

Le nouveau PDG de Darty entre en fonction une semaine plus tôt que prévu

Le nouveau PDG de Darty entre en fonction une semaine plus tôt que prévu

Régis Schultz a pris hier ses fonctions de directeur général de la chaîne d’électroménager Darty une semaine avant la date prévue du 1er mai. Sa lourde mission consistera à remettre l’enseigne en difficulté sur les rails. D’emblée il a été confronté aux rumeurs selon lesquelles l’actionnaire principal, Knight Vinke, serait à la recherche d’un acheteur.

Changement de siège principal

Régis Schultz, homme d’affaires expérimenté ayant travaillé pour Kingfisher et But, était censé entrer en fonction le 1er mai en tant que nouveau directeur opérationnel de Darty Plc, propriétaire britannique coté en bourse des chaînes d’électroménager Darty (France), Vanden Borre (Belgique) et BCC (Pays-Bas), mais apparemment il a décidé de hâter les choses.


Dès le départ Schultz a marqué une rupture significative avec le passé : il ne s’est pas installé dans les bureaux de ses prédécesseurs au cœur de Paris, mais à Bondy (Seine-Saint-Denis), au siège principal de Darty France. Un symbole qui peut compter, car la filiale française est actuellement l’enfant à problèmes du groupe (voir graphique).


Carrefour candidat-repreneur ?

Ce fut une première journée agitée pour le nouveau patron Schultz, suite à la rumeur selon laquelle Darty pourrait être mis en vente. Selon le journal français Le Figaro, le fonds d’investissement Knight Vinke, actionnaire principal (25%) de groupe britannique, aurait mandaté la banque Goldman Sachs, afin de rechercher un acheteur pour ses actions.


Le journal affirme que Plassat, PDG de Carrefour aurait sérieusement envisagé une reprise. La synergie avec Darty aurait permis à Carrefour de relancer le département d’électroménager de ses hypermarchés et de profiter de l’expertise du groupe Darty sur le marché en ligne en croissance permanente. Mais tant le prix  (le groupe Darty est valorisé 300 millions à d’euros à la bourse), que le timing (une reprise de cette ampleur aurait été difficilement acceptable pour les actionnaires de Carrefour en pleine phase restructuration) ont finalement décidé Plassat à adopter une attitude attentiste.


Moins-value de 82 millions

Hier le nouveau PDG de Darty a tenté faire taire le rumeur : « Darty est à vendre tous les jours, car l'entreprise est cotée et n'est pas contrôlée. » Plus tard dans la journée Eric Knight, patron de Knight Vinke, apportait un démenti formel : « Knight Vinke peut confirmer qu'il n'a pas mandaté Goldman Sachs, ni personne d'autre, à propos de son investissement dans Darty. »

 

Selon les journal français Les Echos, Eric Knight et Régis Schultz se serait rencontrés à Zurich il y a deux semaines pour accorder leurs violons. Knight y aurait insisté sur des réductions de coûts importantes (le choix de Schultz de s’installer dans les bureaux de Darty France, au lieu du siège principal à Paris doit probablement être interprété dans cette optique).


Quoi qu’il en soit, la mission de Schultz semble ardue afin de satisfaire son actionnaire principale. Lorsqu’en 2010 Knight Vinke est entré au capital du groupe britannique d’électroménager, l’action Darty, ex-Kesa Electricals, valait encore plus de 100 pence, aujourd’hui elle vaut à peine la moitié.


Knight Vinke  est donc pénalisé par une moins-value d’environ 82 millions d’euros sur son investissement et ce malgré les restructurations radicales effectuées par le groupe sous pression de l’actionnaire principal. Pensez à la vente de la chaîne britannique Comet pour deux livres sterling symboliques, la cession des activités en Turquie, en Italie et en Espagne et les récents changements au sein du management.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ceconomy cède sa division russe

21/06/2018

Ceconomy, maison-mère de MediaMarkt, n’est jamais parvenu à percer sur le marché russe. Dès lors le groupe cède ses activités russes à la chaîne d’électronique locale M.video, dans laquelle il prend une participation.

Coolblue réalise un CA de 311 millions d'euros en Belgique

15/06/2018

L’année dernière, le retailer en électronique néerlandais Coolblue a réalisé un CA belge record de 311 millions d’euros. La société annonce l’ouverture de nouveaux dépôts locaux permettant le déploiement d’appareils électroménagers en Wallonie.

Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.

Leapp en faillite, espère un redémarrage

11/06/2018

Leapp, le revendeur d’appareils d’occasion de la marque Apple, est en faillite.  Cette nouvelle a été annoncée par le retailer lui-même via son site internet.  Le curateur étudie actuellement les possibilités d’un redémarrage.

Pour Xiaomi la conquête de l’Europe passe par Paris

23/05/2018

Le fabricant de smartphones chinois Xiaomi vient d’ouvrir une boutique physique à Paris. Ainsi la marque poursuit son ambitieux plan d’expansion en Europe, mais rêve également d’un lancement aux Etats-Unis.