Les actionnaires de Samsung approuvent une fusion controversée

Les actionnaires de Samsung approuvent une fusion controversée

La majorité des actionnaires du géant coréen de l’électronique Samsung ont approuvé une fusion au sein de l’actionnariat de l’entreprise. Suite à cette fusion la famille Lee renforce son contrôle sur le conglomérat.

Prédominance de la famille Lee

Depuis trois générations la famille Lee domine le management au sein de Samsung. Suite à la fusion entre Samsung Construction & Trading et Cheil Industries, qui appartient à la famille Lee, Lee Jae-yong renforce sa position au sein du conglomérat. Il est le vice-président de Samsung Electronics et le fils de Lee Kun-hee, le président de Samsung, qui depuis mai de l’an dernier est hospitalisé suite à une attaque cardiaque.


La fusion entre les deux entreprises a été approuvée par 69,5% des voix, juste assez pour obtenir la majorité des deux tiers nécessaire. Toutefois la fusion a été très controversée, notamment par l’américain Elliott Associates, qui estime qu’ainsi la famille Lee aura trop de pouvoir. De plus Lee Jae-yong n’a pas encore fait ses preuves et il n’est pas certain qu’il ait les connaissances et les compétences requises pour diriger une entreprise telle que Samsung.


Pour faire approuver la fusion, Samsung a mené une campagne intense : ainsi tous les employés coréens ont reçu les coordonnées des actionnaires, afin de les convaincre du bien-fondé de la fusion. Grâce à la fusion Lee Jae-yong détient 4% des actions de Samsung Electronics, la division qui génère deux tiers des revenus de l’entreprise. Le groupe Samsung dans son ensemble comprend environ 70 entreprises.

 

Tags: