Nokia désigne un nouveau CEO et renoue (enfin) avec les bénéfices

Nokia désigne un nouveau CEO et renoue (enfin) avec les bénéfices

Le fabricant d’électronique finlandais Nokia a nommé Rajeev Suri comme nouveau CEO. Il succède à Stephen Elop qui, après la vente du département GSM à Microsoft, a rejoint le géant américain du software.

« Connexion intelligente »

Rajeev Suri, âgé de 46 ans, n’est pas un inconnu chez Nokia.  Jusqu’à présent, il était à la tête de Nokia Solutions and Networks, de loin le département le plus important de l’entreprise finlandaise.  A partir du 1er mai, il sera officiellement le nouveau CEO.


Dans un message vidéo diffusé sur la page d’accueil de Nokia, il explique vouloir se focaliser pleinement sur les services de localisation et sur la technologie de réseau de NSN : « Les futurs changements dans le domaine de la technologie sont tout aussi révolutionnaires que l’invention d’internet.  Nous nous rapprochons d’un univers où tout le monde et tout est interconnecté.  Le rôle de Nokia est de proposer une connexion intelligente, pas uniquement grâce à la technologie de réseau, mais également grâce aux services de localisation et bien d’autres choses encore. »


Sorti du rouge

Nokia a également annoncé ses résultats trimestriels : au premier trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros.  Même s’il s’agit d’une baisse de  15% par rapport à l’année dernière, Nokia sort enfin du rouge : le bénéfice d’exploitation a atteint 242 millions d’euros, contre une perte d’exploitation de 30 millions d’euros à la même période un an auparavant.


La majeure partie du chiffre d’affaires total provient de la division réseau : 2,3 milliards d’euros (-17%).  La division des cartes numériques, HERE, a atteint un chiffre d’affaires de 209 millions d’euros, soit 7 millions d’euros de moins qu’il y a un an.  La division ‘Technologies’, qui fait des recherches sur les technologies vendues sous licence, a enregistré un chiffre d’affaires de 131 millions d’euros.


La division GSM de Nokia, rachetée par Microsoft, a atteint un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros, une baisse de 30% par rapport à l’année dernière.  Malgré une hausse des ventes de Lumia et autres smartphones durant les derniers mois sous contrôle finlandais, l’entité n’est pas parvenue à sortir du rouge. Microsoft aura donc du pain sur la planche …

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


12 ans de prison requis contre le vice-président de Samsung

07/08/2017

Dans l’affaire de corruption qui éclabousse Samsung, les procureurs ont requis 12 ans de réclusion à l’encontre Jay Y. Lee, ancien vice-président mais dirigeant réel du géant sud-coréen. Il est accusé de corruption et de détournement de fonds.

Analyse : Que réserve l’avenir pour Vanden Borre et BCC ?

27/07/2017

Quel sera l’impact du deal entre Ceconomy (MediaMarkt) et Fnac Darty au Benelux ? Des changements radicaux s’annoncent très certainement, suite à ce mouvement de consolidation dans le secteur de l'électronique.

Ceconomy (Media Markt) acquiert un quart de Fnac Darty

26/07/2017

Ceconomy, la nouvelle division de l’ancien Metro Group, dont font partie Media Markt et Saturn, a racheté 24,3% des actions de Fnac Darty. Ces actions étaient aux mains de la famille Pinault.

Un duo à la tête de Fnac Darty

17/07/2017

Le groupe Fnac Darty prépare la succession de l’actuel dirigeant, Alexandre Bompard, qui demain rejoindra Carrrefour pour y exercer sa nouvelle fonction de CEO. Il sera probablement remplacé pour un duo.

Bénéfice record pour Samsung grâce à son nouveau produit phare

07/07/2017

Durant le trimestre écoulé le géant coréen de la technologie Samsung a réalisé des chiffres records, grâce au lancement réussi du Galaxy S8, son nouveau produit phare, et grâce à la demande accrue de puces mémoire.

L’UE veut s’attaquer à l’obsolescence programmée

05/07/2017

Le Parlement européen a adopté une résolution, visant à prolonger la durée de vie de biens de consommation et de software. L’UE entend ainsi lutter contre l’obsolescence programmée.

Back to top