Philips victime de la crise

Philips victime de la crise

Comme attendu, suite à la crise économique, le bénéfice trimestriel du géant de l’électronique néerlandais Philips, est en recul. Aujourd’hui le groupe annonçait une chute du bénéfice net de plus de 11% à 162 millions d’euros, tout en soulignant le maintien des objectifs financiers pour l’ensemble de l’année 2013.

Omniprésence de la crise

Comme tant d’autres, Philips n’échappe pas  aux conséquences des circonstances économiques difficiles en Europe et aux Etats-Unis. Le groupe a réalisé un bénéfice net de 162 millions, soit une baisse de 11%. Le chiffre d’affaires du département consommateurs a progressé de 10%, et ce sans tenir compte de la cession de certaines activités.


Suite aux mauvaises performances du secteur du bâtiment, le chiffre d’affaires de la division éclairage, sur base comparable, stagne. Dans la division ‘Healthcare’ les revenus ont diminué de 1% ; recul attribuable à une baisse du nombre de commandes venant des Etats-Unis.


Plan de restructuration en bonne voie

Le chiffre d’affaires globale a connu une légère baisse, passant de 5,31 milliards d’euros à 5,26 milliards d’euros. Le résultats d’exploitation pour les postes non récurrents s’établit à 421 millions d’euros, contre 322 millions d’euros au premier trimestre 2012. Un résultat d’exploitation inférieur aux attentes de la plupart des analystes.


Philips parle également d’un démarrage particulièrement lent et difficile de l’année 2013 dans un environnement économique peu encourageant. Frans van Houten, directeur général du groupe, affirme que le plan de restructuration est respecté scrupuleusement.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: