Samsung : bénéfice en baisse pour la première fois depuis neuf trimestres

Samsung : bénéfice en baisse pour la première fois depuis neuf trimestres

Coup dur pour le géant de l’électronique sud-coréen Samsung Electronics, dont le bénéfice au quatrième trimestre 2013 est en recul pour la première fois depuis neuf trimestres.

Des résultats nettement en-deçà des attentes des analystes

Il faudra attendre le 24 janvier pour connaître les résultats trimestriels et annuels définitifs, mais dans un pronostic Samsung annonce d’ores et déjà s’attendre à une baisse du chiffre d’affaires à 59 trillions de wons, soit 40,5 milliards d’euros, alors que les analystes avaient pourtant prévu un chiffre d’affaires  de 42,3 milliards d’euros.


Le bénéfice opérationnel du quatrième trimestre devrait lui aussi chuter à 5,7 milliards d’euros, soit un demi-milliard de moins qu’au même trimestre un an auparavant et près d’un cinquième en-deçà des attentes des analystes qui tablaient sur un bénéfice de 6,9 milliards d’euros.


Concurrence accrue et pression sur les prix

Pour l’instant les Sud-Coréens n’ont encore fourni aucune explication quant aux  raisons de cette baisse du bénéfice. Les analystes pour leur part évoque la concurrence accrue sur le marché des smartphones, et ce tant dans le segment supérieur – l’arrivée du nouvel iPhone 5s aurait fait obstacle aux ventes du Galaxy S4 (photo) – que dans le segment inférieur avec la montée en force des produits chinois meilleur marché (Huawei par exemple).


Samsung est également l’un des grands fabricants de téléviseurs, autre marché en perte de vitesse. Une situation qui pourrait néanmoins s’améliorer en 2014, car les années où ont lieu de grands championnats de football les ventes  de téléviseurs connaissent généralement un sérieux boost.


Par ailleurs la tendance à la baisse des prix dans le secteur de l’électronique grand public semble également avoir impacté les résultats de Samsung ; et ce peut-être même avant le quatrième trimestre, car le bénéfice record enregistré par Samsung au troisième trimestre n’était-il pas attribuable principalement à la reprise des ventes de semi-conducteurs (cartes mémoire) ?

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: