Samsung : chute du chiffre d’affaires et du bénéfice trimestriels

Samsung : chute du chiffre d’affaires et du bénéfice trimestriels

Au cours du trimestre écoulé le géant de l’électronique sud-coréen Samsung a vu tant son chiffre d’affaires que son bénéfice plonger. Le lancement du nouveau Galaxy S6 ce vendredi arrive donc à point nommé, afin d’inverser la tendance.

Chiffre d’affaires -12%, bénéfice opérationnel -31%

Samsung continue de peiner sur le marché des smartphones : le constructeur sud-coréen a clôturé l’année 2014 avec une modeste part de marché de 20% (contre 30% l’année auparavant), le groupe étant pris en tenaille entre d’une part les iPhones plus chers d’Apple dans le segment haut de gamme et d’autre part les smartphones meilleur marché des concurrents chinois dans l’entrée de gamme.


Et la situation ne s’est pas améliorée au cours du trimestre écoulé, comme en témoignent les prévisions de résultats pour le premier trimestre 2015, que vient de publier Samsung. Le groupe table sur un chiffre d’affaires de plus de 39 milliards d’euros (-12% sur base annuelle) et un résultat opérationnel de 5 milliards d’euros (-31% sur base annuelle).


Toutefois Samsung a su compenser les faibles performances de sa division smartphones par la forte demande de puces mémoire pour appareils mobiles et displays, émanant notamment d’Apple pour ses nouveaux iPhones !

 

Le nouveau Galaxy S6 doit sauver l’année

Ce vendredi Samsung lancera son nouveau Galaxy S6. Les analystes estiment que le nouveau produit phare de Samsung générera une forte hausse du bénéfice au deuxième trimestre : « Les premiers ‘previews’ du Galaxy S6 sont relativement positifs. L’appareil dégage davantage de classe que le Galaxy S5 et donc la plupart pense que le nouveau venu sera bien accueilli », explique l’analyste Edward Snyder de Charter Equity Research.


« Aujourd’hui nous percevons les premiers signes de redressement. Si le Galaxy S6 se vend bien et si la demande des puces mémoire et des processeurs reste importante – bien que ce dernier élément demeure un sérieux point d’interrogation –, l’été à venir pourrait bien s’avérer très fructueux », conclut l’analyste.

 

Tags: