Samsung et Apple cèdent du terrain à la concurrence chinoise

Samsung et Apple cèdent du terrain à la concurrence chinoise

Va-t-on assister à la fin du duo qui domine le marché du smartphone depuis des années ? Pour la première fois depuis longtemps, les ventes de Samsung sont en baisse. Et ce n’est pas du côté de son grand rival Apple qu’il faut chercher : les fabricants chinois débarquent en force.

Samsung et Apple souffrent

Les statistiques du Worldwide Quarterly Mobile Phone Tracker de IDC sur le dernier trimestre sont intéressantes à plus d’un égard. D’une part, on n’a jamais vendu autant de smartphones : une progression de 23,1% pour un total record de 295,3 millions d’unités. Mais d’autre part, les ventes de Samsung sont, pour la première fois, à la baisse : 74,3 millions aujourd’hui pour 77,3 millions l’an dernier à pareille époque. Les parts de marché du géant coréen ont chuté de 32,3% à 25,2%. 

 

Pour autant, le grand rival n’en a pas réellement profité. Car si Apple a effectivement vendu 35,1 millions d’iPhone, soit 3 millions de plus qu’au deuxième trimestre 2013, cela reste insuffisant par rapport à l’évolution du marché : Apple accuse lui aussi un recul de ses parts de marché, de 13 à 11,9%.

 

LG en passe de quitter définitivement le top 5 ?

« Le gsm traditionnel disparaît bien plus rapidement qu’on ne le pensait généralement et les Chinois sont prêts à s’emparer de nouveaux marchés », explique Ryan Reith, directeur de programme chez IDC. Effectivement, le grand vainqueur n’est autre qu’Huawaei : la marque chinoise a doublé ses ventes, passant de 10,4 millions à 20,3 millions d’appareils (2ème trimestre 2013 vs 2ème trimestre 2014).

 

Au quatrième rang des géants du secteur, on retrouve Lenovo, une autre marque chinoise qui se porte elle aussi très bien : ses ventes ont progressé de près de 3,5 millions d’unités pour atteindre 15,8 millions, soit une part de marché de 5,4%, pour 4,7% il y a un an.   


Le fabricant coréen LG arrive en cinquième position du classement : ses ventes ont augmenté de 2,4 millions (pour un total de 14,5 millions de smartphones) mais ses parts de marché sont en léger repli à 4,9% (- 0,1%). De quoi s’inquiéter estime IDC car « plus d’une dizaine de fabricants possèdent le potentiel pour intégrer le top 5 dès le trimestre prochain. Certains ne sont encore actifs que dans un seul pays mais on aurait grand tort de les mésestimer car tous ont bien compris que leur croissance se situe hors de leurs marchés domestiques respectifs. » Comprenez par là qu’il y a de grandes chances qu’une troisième entreprise chinoise intègre très rapidement le top 5 mondial.

Tags: