Samsung rompt avec un fournisseur chinois pour cause de travail d’enfants

Samsung rompt avec un fournisseur chinois pour cause de travail d’enfants

Samsung a rompu sa collaboration avec un fournisseur chinois, suite à un rapport d’inspection de l’association China Labor Watch qui accuse le fournisseur d’employer des enfants dans ses usines.

Nouvel audit

Après avoir découvert la présence d’enfants dans l’usine de Shinyang Engineering, l’association de défense des travailleurs chinois China Labor Watch (CLW) a rappelé Samsung à l’ordre. CLW reproche à Samsung de ne pas effectuer des contrôles suffisamment efficaces pour empêcher de telles pratiques. Samsung dit pourtant avoir effectué plusieurs audits dans l’entreprise concernée durant ces dernières années, mais a finalement procédé à une nouvelle inspection suite au rapport de China Labor Watch. Ce nouvel audit comporterait suffisamment de preuves pour justifier la suspension du contrat avec le fournisseur chinois.


C’est la première fois que Samsung prend ce type de mesures à l’encontre d’un  fournisseur suite à la découverte de travail d’enfants. Le géant coréen est pourtant dans le collimateur de China Labor Watch depuis un certain temps déjà, mais a toujours démenti toutes les accusations. L’usine de Shinyang Engineering pour sa part nie l’emploi de mineurs dans son usine.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: