Sony cède sa branche ‘audio et vidéo’ pour renouer avec la rentabilité

Sony cède sa branche ‘audio et vidéo’ pour renouer avec la rentabilité

Dans une tentative de renouer avec la rentabilité le géant de l’électronique japonais Sony va céder sa branche audio et vidéo. Par ailleurs le groupe n’exclut pas la cession de sa division de smartphones déficitaire.

Cession de la branche audio et vidéo

Lors de la présentation du plan triennal de Sony, le PDG Kazuo Hirai a annoncé l’abandon de la branche audio et vidéo à partir du mois d’octobre. Ainsi le groupe japonais poursuit ses restructurations, après avoir déjà cédé sa division ‘téléviseurs’ et autonomisé sa division ‘ordinateurs’ sous le nom Vaio.


Quant à la branche déficitaire des smartphones, le CEO dit « vouloir laisser toutes les options ouvertes », y compris une autonomisation, voire même une cession.


Tous ces domaines, dans lesquelles Sony autrefois excellait (pensez au Walkman), sont aujourd’hui aux mains de concurrents, tels que Samsung et LG. Sony n’est jamais parvenu à freiner la perte de ses parts marché et encore moins à en regagner.


Focus sur les jeux vidéo, la musique et les films

« A partir de l’exercice comptable suivant la stratégie consistera à générer du bénéfice et à investir dans la croissance », indique Hirai. C’est pourquoi dans les années à venir Sony se concentrera sur les secteurs rentables, tels que les jeux vidéo, les films et les capteurs photos. Sony produit déjà des capteurs photos pour Apple entre autres et estime qu’il y a également des possibilités dans le segment des voitures autonomes . Par ailleurs Hirai compte miser pleinement sur sa division PlayStation.


La nouvelle stratégie, accueillie favorablement par les investisseurs, devrait permettre de multiplier le bénéficie par 25. Pour l’exercice en cours, dont les résultats seront communiqués ultérieurement, le CEO s’attend à une perte, mais dans les trois prochaines années le bénéfice opérationnel devrait atteindre plus de 500 milliards de yens (environ trois milliards d’euros).

 

Tags: