Un début d’année encourageant pour le marché de l’électronique

Un début d’année encourageant pour le marché de l’électronique

Les commerçants en électronique ont bien démarré l’année 2013. Au premier trimestre, ils ont réalisé un chiffre d’affaires de 1,545 milliard d’euros, soit une hausse de 4,6% par rapport à la même période l’an passé. Une progression attribuable principalement aux incontournables tablettes et smartphones.

La plus forte croissance pour la catégorie des smartphones  

Les télécoms, avec une croissance de 36%, sont sans conteste la catégorie connaissant la plus forte progression sur le marché des ‘Technical Consumer Goods’,  dont le rapport TEMAX Belgian de GfK dresse le bilan. Ce segment représente un chiffre d’affaires de 240 millions d’euros, y compris les accessoires (oreillettes, housses,  …).


Cette tendance internationale se traduit également en Belgique où au premier trimestre les ventes de smartphones ont dépassé celles des GSM classiques. Rien d’étonnant donc à ce que « la 4G comme standard des télécoms mobiles réalise une percée significative. »


Par ailleurs GfK mentionne également le comeback discret du téléphone fixe. « Cette catégorie obtient de bons résultats, grâce à son intégration dans des formules combinant la téléphonie fixe et mobile, internet et la télévision digitale. »


Les tablettes et ordinateurs en tête

Mais le plus gros chiffre d’affaires des commerçants en électronique continue à provenir des produits IT. Outre les incontournables tablettes, qui ne cessent de progresser, la vente de notebooks et de desktops se porte bien aussi, avec pour résultat une croissance de près de 19% à 442 millions d’euros.


Selon GfK, cette hausse du chiffre d’affaires s’explique en grande partie par la tendance lifestyle : le  design, la couleur et les matériaux jouent un rôle de plus en plus important lors de l’achat de hardware. « Souvent le prix est secondaire. Les consommateurs sont prêts à payer plus pour un produit chic et branché. »


GfK prévoit d’ailleurs une excellente année pour cette branche : « Les nouveautés, telles que les écrans tactiles et les appareils ultra plats, combinées aux services cloud, boosteront le marché. »


Bilan mitigé pour l’électroménager

Alors que le petit électroménager progresse de 4,8% (à 107 millions d’euros), le gros électro régresse de 2,5% (à 299 millions d’euros). Parmi les petits appareils ménagers, les machines à expresso connaissent un second souffle (+2%). D’ailleurs la catégorie ‘petit déjeuner’ dans son ensemble (bouilloires électriques et grille-pains) est en hausse. Même constat pour les brosses à dents et les rasoirs électriques et autres appareils de soins personnels, qui se vendent mieux que l’année dernière.


Quant au gros électroménager, seul le segment des sèche-linge se maintient, grâce aux appareils ‘plus chers’ avec pompe à chaleur et capacité supérieure. Les frigos et congélateurs affichent de faibles performances. Pour ce qui est des tables de cuisson, la technologie de l’induction a pris le pouvoir.


L’électronique grand public largement dans le rouge

Les autres catégories traversent une période difficile : tandis que la photographie reste plus au moins stable (-0,8% à 54 millions d’euros, grâce aux appareils photos reflex et objectifs interchangeables) , la catégorie ‘bureau’ (- 8% à 133 millions d’euros) et principalement l’électronique grand public (-16,4% à 269 millions d’euros) sont en forte perte de vitesse.


La régression des caméscopes, GPS , lecteurs/enregistreurs DVD se poursuit, mais à présent la vente de téléviseurs chute également. L’une des seules notes positives dans cette catégorie provient des Soundbar-speakers, qui bénéficient encore de la réduction de prix du mois de septembre  de l’année dernière. « L’année 2013  s’annonce à  nouveau pleine de défis pour le marché de l’électronique grand public », estime GfK.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ceconomy (ex-Metro) affiche une forte progression online

31/08/2017

Céconomy, né de la scission de Metro Group et hébergeant entre autres les activités de Media Markt et Saturn, a vu progresser son chiffre d’affaires d’un peu plus de 1% durant son premier trimestre en tant qu’entité indépendante.

Le fabricant de smartphones HTC va-t-il changer de propriétaire ?

28/08/2017

L’entreprise de technologie taïwanaise HTC recherche un nouveau propriétaire, car elle a de plus en plus de mal à concurrencer les autres acteurs du secteur.

12 ans de prison requis contre le vice-président de Samsung

07/08/2017

Dans l’affaire de corruption qui éclabousse Samsung, les procureurs ont requis 12 ans de réclusion à l’encontre Jay Y. Lee, ancien vice-président mais dirigeant réel du géant sud-coréen. Il est accusé de corruption et de détournement de fonds.

Analyse : Que réserve l’avenir pour Vanden Borre et BCC ?

27/07/2017

Quel sera l’impact du deal entre Ceconomy (MediaMarkt) et Fnac Darty au Benelux ? Des changements radicaux s’annoncent très certainement, suite à ce mouvement de consolidation dans le secteur de l'électronique.

Ceconomy (Media Markt) acquiert un quart de Fnac Darty

26/07/2017

Ceconomy, la nouvelle division de l’ancien Metro Group, dont font partie Media Markt et Saturn, a racheté 24,3% des actions de Fnac Darty. Ces actions étaient aux mains de la famille Pinault.

Un duo à la tête de Fnac Darty

17/07/2017

Le groupe Fnac Darty prépare la succession de l’actuel dirigeant, Alexandre Bompard, qui demain rejoindra Carrrefour pour y exercer sa nouvelle fonction de CEO. Il sera probablement remplacé pour un duo.

Back to top