Un début d’année encourageant pour le marché de l’électronique

Un début d’année encourageant pour le marché de l’électronique

Les commerçants en électronique ont bien démarré l’année 2013. Au premier trimestre, ils ont réalisé un chiffre d’affaires de 1,545 milliard d’euros, soit une hausse de 4,6% par rapport à la même période l’an passé. Une progression attribuable principalement aux incontournables tablettes et smartphones.

La plus forte croissance pour la catégorie des smartphones  

Les télécoms, avec une croissance de 36%, sont sans conteste la catégorie connaissant la plus forte progression sur le marché des ‘Technical Consumer Goods’,  dont le rapport TEMAX Belgian de GfK dresse le bilan. Ce segment représente un chiffre d’affaires de 240 millions d’euros, y compris les accessoires (oreillettes, housses,  …).


Cette tendance internationale se traduit également en Belgique où au premier trimestre les ventes de smartphones ont dépassé celles des GSM classiques. Rien d’étonnant donc à ce que « la 4G comme standard des télécoms mobiles réalise une percée significative. »


Par ailleurs GfK mentionne également le comeback discret du téléphone fixe. « Cette catégorie obtient de bons résultats, grâce à son intégration dans des formules combinant la téléphonie fixe et mobile, internet et la télévision digitale. »


Les tablettes et ordinateurs en tête

Mais le plus gros chiffre d’affaires des commerçants en électronique continue à provenir des produits IT. Outre les incontournables tablettes, qui ne cessent de progresser, la vente de notebooks et de desktops se porte bien aussi, avec pour résultat une croissance de près de 19% à 442 millions d’euros.


Selon GfK, cette hausse du chiffre d’affaires s’explique en grande partie par la tendance lifestyle : le  design, la couleur et les matériaux jouent un rôle de plus en plus important lors de l’achat de hardware. « Souvent le prix est secondaire. Les consommateurs sont prêts à payer plus pour un produit chic et branché. »


GfK prévoit d’ailleurs une excellente année pour cette branche : « Les nouveautés, telles que les écrans tactiles et les appareils ultra plats, combinées aux services cloud, boosteront le marché. »


Bilan mitigé pour l’électroménager

Alors que le petit électroménager progresse de 4,8% (à 107 millions d’euros), le gros électro régresse de 2,5% (à 299 millions d’euros). Parmi les petits appareils ménagers, les machines à expresso connaissent un second souffle (+2%). D’ailleurs la catégorie ‘petit déjeuner’ dans son ensemble (bouilloires électriques et grille-pains) est en hausse. Même constat pour les brosses à dents et les rasoirs électriques et autres appareils de soins personnels, qui se vendent mieux que l’année dernière.


Quant au gros électroménager, seul le segment des sèche-linge se maintient, grâce aux appareils ‘plus chers’ avec pompe à chaleur et capacité supérieure. Les frigos et congélateurs affichent de faibles performances. Pour ce qui est des tables de cuisson, la technologie de l’induction a pris le pouvoir.


L’électronique grand public largement dans le rouge

Les autres catégories traversent une période difficile : tandis que la photographie reste plus au moins stable (-0,8% à 54 millions d’euros, grâce aux appareils photos reflex et objectifs interchangeables) , la catégorie ‘bureau’ (- 8% à 133 millions d’euros) et principalement l’électronique grand public (-16,4% à 269 millions d’euros) sont en forte perte de vitesse.


La régression des caméscopes, GPS , lecteurs/enregistreurs DVD se poursuit, mais à présent la vente de téléviseurs chute également. L’une des seules notes positives dans cette catégorie provient des Soundbar-speakers, qui bénéficient encore de la réduction de prix du mois de septembre  de l’année dernière. « L’année 2013  s’annonce à  nouveau pleine de défis pour le marché de l’électronique grand public », estime GfK.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pieter Haas, CEO Ceconomy: « Nous vendons une vie numérique au consommateur »

03/11/2017

 

Ceconomy, la maison mère de MediaMarkt, détient les clés de la consolidation du secteur de l’électronique en Europe. Le retailer se transforme en fournisseur de services et de solutions : « Nous aidons les gens à prendre les bonnes décisions. »

Ceconomy poursuit sa croissance durant son année de transition

26/10/2017

Au cours du quatrième trimestre de son exercice Ceconomy, qui auparavant faisait partie de l’allemand Metro Group, a vu son chiffre d’affaires progresser de 4,6%. Les ventes online ont fait un bond en avant d’un cinquième.

Mister Genius démarre son expansion flamande à Malines

23/10/2017

Mister Genius, la chaîne qui propose notamment un service de réparations de pc et de smartphones, ouvre un nouveau magasin à Malines aujourd’hui.  Pour la chaîne wallonne, il s’agit de la 1ère étape de son projet d’expansion dans le nord du pays.

Fnac Darty progresse de 6% au troisième trimestre

20/10/2017

Au troisième trimestre 2017, le CA de Fnac Darty a progressé de 6% à 1,792 milliard d’euros. De plus, l’entreprise annonce que l’intégration de la Fnac et Darty est en avance sur le calendrier.  Le Benelux a également enregistré une croissance.

Départ d'un des dirigeants de Samsung malgré un bénéfice record

13/10/2017

Grâce aux excellents résultats de la division des puces électroniques, l’entreprise sud-coréenne Samsung a enregistré un nouveau bénéfice record au cours du 3ième trimestre. L'un des trois CEO vient pourtant d’annoncer qu'il quitterait l’entreprise.

Fnac-Darty présente son nouveau comité exécutif

12/10/2017

Un peu plus d’un an après la fusion entre Fnac et Darty et quelques mois après le départ plutôt inattendu du CEO Alexandre Bompard pour Carrefour, le groupe de produits culturels et électroniques Fnac-Darty a présenté son nouveau comité exécutif.

Back to top