Un scandale comptable pourrait coûter plusieurs milliards à Toshiba | RetailDetail

Un scandale comptable pourrait coûter plusieurs milliards à Toshiba

Un scandale comptable pourrait coûter plusieurs milliards à Toshiba

La marque japonaise d’ordinateurs Toshiba devra probablement payer une amende de 300 à 400 milliards de yens (2,2 à 3 milliards d’euros), en raison d’un scandale comptable qui entraînera probablement le remplacement du CEO Hisao Tanaka.

Contrôle par un comité indépendant

Suite à une comptabilité frauduleuse, Toshiba aurait surestimé ses bénéfices de près de 170 milliards de yens (1,26 milliards d’euros), trois fois plus que l’estimation d’origine qui tablait sur 50 milliards de yens (370 millions d’euros).  Un comité indépendant devrait analyser les comptes des six dernières années.

 

Un porte-parole de Toshiba a déclaré ne pas encore avoir de vue claire sur les accusations à l’égard de l’entreprise, mais les Japonais estiment que l’amende pourrait atteindre un montant de plusieurs centaines de milliards de yens.

 

Le comité indépendant demandera également le remplacement des dirigeants de l’entreprise.  Selon des sources internes de Reuters, le vice-président du conseil d’administration Norio Sasaki et le CEO Hisao Tanaka seront probablement remplacés au cours de l’assemblée générale des actionnaires qui aura lieu en septembre.  Les nouveaux noms n’ont pas encore été divulgués.

 

Vu l’enquête, Toshiba n’a pas encore su finaliser ses chiffres de l’année écoulée, car la part des frais de l’enquête qui devra être introduite dans la comptabilité de l’année fiscale précédente n'a pas encore été déterminée.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Samsung s’inquiète de sa propre croissance

06/07/2018

Le géant technologique Samsung  est mécontent de ses résultats. La société sud-coréenne s’attend à une faible croissance au cours du second trimestre de cette année : la vente de smartphones est décevante.

Matthias De Clercq quitte Coolblue pour rejoindre Nexxworks

06/07/2018

 Matthias De Clercq, manager de Coolblue Belgique, quitte l’entreprise pour rejoindre la société de consultance Nexxworks, où il occupera la fonction de directeur commercial à partir du 17 juillet.

Ceconomy cède sa division russe

21/06/2018

Ceconomy, maison-mère de MediaMarkt, n’est jamais parvenu à percer sur le marché russe. Dès lors le groupe cède ses activités russes à la chaîne d’électronique locale M.video, dans laquelle il prend une participation.

Coolblue réalise un CA de 311 millions d'euros en Belgique

15/06/2018

L’année dernière, le retailer en électronique néerlandais Coolblue a réalisé un CA belge record de 311 millions d’euros. La société annonce l’ouverture de nouveaux dépôts locaux permettant le déploiement d’appareils électroménagers en Wallonie.

Le PDG de LVMH Bernard Arnault injecte des millions dans BackMarket

14/06/2018

La start-up française BackMarket, qui se positionne comme place de marché spécialisée dans les smartphones, tablettes et laptops reconditionnés, vient de lever 41 millions d’euros pour assurer sa croissance.

Coolblue ferme des centaines de webshops

11/06/2018

Le groupe webshop Coolblue va mettre fin à ses centaines de webshops séparés (pensez à smartphonestore.nl ou pdashop.be). Tout sera centralisé sur la page Coolblue, ce qui permettra une extension plus rapide vers d’autres langues et d’autres pays.