Un scandale comptable pourrait coûter plusieurs milliards à Toshiba

Un scandale comptable pourrait coûter plusieurs milliards à Toshiba

La marque japonaise d’ordinateurs Toshiba devra probablement payer une amende de 300 à 400 milliards de yens (2,2 à 3 milliards d’euros), en raison d’un scandale comptable qui entraînera probablement le remplacement du CEO Hisao Tanaka.

Contrôle par un comité indépendant

Suite à une comptabilité frauduleuse, Toshiba aurait surestimé ses bénéfices de près de 170 milliards de yens (1,26 milliards d’euros), trois fois plus que l’estimation d’origine qui tablait sur 50 milliards de yens (370 millions d’euros).  Un comité indépendant devrait analyser les comptes des six dernières années.

 

Un porte-parole de Toshiba a déclaré ne pas encore avoir de vue claire sur les accusations à l’égard de l’entreprise, mais les Japonais estiment que l’amende pourrait atteindre un montant de plusieurs centaines de milliards de yens.

 

Le comité indépendant demandera également le remplacement des dirigeants de l’entreprise.  Selon des sources internes de Reuters, le vice-président du conseil d’administration Norio Sasaki et le CEO Hisao Tanaka seront probablement remplacés au cours de l’assemblée générale des actionnaires qui aura lieu en septembre.  Les nouveaux noms n’ont pas encore été divulgués.

 

Vu l’enquête, Toshiba n’a pas encore su finaliser ses chiffres de l’année écoulée, car la part des frais de l’enquête qui devra être introduite dans la comptabilité de l’année fiscale précédente n'a pas encore été déterminée.

Tags: