Etude : « Le shopping online n’est généralement pas meilleur marché »

Etude : « Le shopping online n’est généralement pas meilleur marché »

Une étude de l’université américaine MIT de Boston révèle que le shopping online n’est généralement pas meilleur marché qu’offline dans les magasins physiques. Dans près de trois cas sur quatre les prix sont identiques.

Comparaison de 24.000 prix

Dans le cadre de cette étude, le professeur Alberto Cavallo et son équipe ont analysé les prix de 24.000 produits de 56 chaînes de magasins dans 10 pays. Il en ressort que dans 72% des cas les prix en ligne sont identiques aux prix pratiqués dans les magasins physiques. Signalons que les pure players online n’ont pas été pris en compte, car l’étude se limite à comparer les prix online et offline au sein d’une même entreprise.


Dans les catégories des vêtements et de l’électronique, deux marchés où le shopping online a fortement percé, les prix se sont avérés identiques dans la plupart des cas. Pour les fournitures de bureaux et les produits de droguerie par contre les prix sont plus divergents.


Mais même en cas de différences de prix, celles-ci sont généralement minimes : la réduction online est rarement supérieure à 4% et la moyenne est d’à peine 1%.


Online et offline, même niveau de prix

La Belgique et les Pays-Bas n’ont pas été repris dans l’étude, mais Gino Van Ossel, professeur en marketing à la Vlerick Business School, constate une tendance similaire chez nous. Selon lui, la plupart des enseignes pratiquent les mêmes prix online et offline.


« Bien entendu les offres ‘online-only’ sont des exceptions. Ces produits ne sont pas proposés en magasin, parce que les frais de vente en magasin sont trop élevés par exemple. Parfois il y a une différence de prix online lorsque vous commandez en dehors des heures d’ouverture du magasin, certaines réductions et promotions online ne sont proposées que la nuit », explique Van Ossel dans le journal De Standaard.