« AB InBev envisage de transférer son siège social vers l’Angleterre »

« AB InBev envisage de transférer son siège social vers l’Angleterre »

Selon le journal britannique The Telegraph , AB InBev projetterait de délocaliser son siège social, actuellement basé en Belgique, vers le Royaume-Uni. Ainsi les principaux actionnaires échapperaient à une double taxe sur leurs futurs dividendes.

Déménagement pour raisons fiscales

La semaine dernière AB InBev confirmait vouloir formuler une offre sur le sud-africain SABMiller, le numéro deux du marché brassicole. La nouvelle entité représenterait alors un tiers des ventes de bières dans le monde.


Les actionnaires majoritaires de SABMiller – le fabricant américain de cigarettes Altria (Marlboro, entre autres) et la famille brassicole colombienne Santo Domingo – sont plutôt favorables à ce deal, mais préfèrent des actions au lieu de cash, afin d’éviter une lourde taxe sur les plus-values. Mais le siège social officiel d’AB InBev est situé à Louvain, ce qui fiscalement n’est pas une bonne affaire : en effet en Belgique les actionnaires étrangers sont également soumis à une taxe sur les dividendes versés.


Les actionnaires de SABMiller seraient donc taxés à deux reprises (une fois en Belgique et une fois dans leur pays d’origine), d’où l’intérêt d’un déménagement du siège social à Londres par exemple : les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont conclu un traité afin que les investisseurs ne soient taxés qu’une seule fois sur les dividendes versées (uniquement dans leur pays d’origine). Inutile de préciser que cela peut faire une énorme différence.


Les deux parties ont jusqu’au 14 octobre pour émettre une offre formelle ou renoncer au deal. C’est alors que l’on saura si la Belgique verra partir ou non le siège social de sa plus grande entreprise.

 

Tags: