« AB InBev examine la reprise de SABMiller »

« AB InBev examine la reprise de SABMiller »

Le groupe belgo-brésilien AB InBev, numéro un mondial de la bière, envisage de formuler une offre sur son plus grand concurrent, SABMiller, après l’échec du projet de mariage entre SABMiller et le brasseur néerlandais Heineken.

Pas (encore) de négociations de reprise en cours

Les rumeurs concernant un éventuel rachat de SABMiller, le numéro deux sur le marché brassicole, par AB InBev refont régulièrement surface. Selon Wall Street Journal le numéro un mondial serait en pourparlers avec les banques concernant le financement de la reprise de SABMiller.


Le géant belgo-brésilien serait prêt à mettre 75 milliards de livres (95 milliards d’euros) sur table pour le rachat de son concurrent sud-africain (qui a son  siège principal à Londres) : un montant nettement supérieur aux 52 milliards d’euros déboursés par InBev en 2008 dans le cadre de la reprise de l’américain Anheuser-Busch.


Le journal américain précise toutefois que les deux entreprises n’ont pas (encore) entamé les négociations : AB InBev souhaiterait d’abord régler le volet financier avant de formuler une offre concrète.


Echec du projet de mariage avec Heineken

« Nous ne tenons pas réagir face aux rumeurs et aux spéculations », indique AB InBev, tout comme SABMiller qui s’abstient de tout commentaire. Pourtant les analystes estiment que les rumeurs concernant cette reprise sont à prendre au sérieux.

 

Dimanche soir on apprenait inopinément que SABMiller aurait tenté de reprendre le numéro trois du marché brassicole, le néerlandais Heineken. « En réaction aux spéculations dans la presse, Heineken N.V. déclare aujourd’hui qu’il a été approché par SABMiller concernant une éventuelle reprise de Heineken », précisent les Hollandais concernant la récente offre de reprise, qu’ils ont refusé la jugeant « non réalisable ».


SABMiller considère l’offre sur Heineken comme « une tactique défensive visant à évincer le groupe brassicole belgo-brésilien », rapporte l’agence de presse Bloomberg.


Deux groupes complémentaires

AB InBev a dans son portefeuille des marques globales comme Stella, Budweiser et Corona, mais commercialise également au niveau mondial des bières comme la Becks, la Leffe ou encore la Hoegaarden. SABMiller de son côté détient des marques telles que Peroni, Pilsner Urquell, Grolsch, Fosters et Miller.


Au niveau géographique le  duo AB InBev et SABMiller est parfaitement compatible : AB InBev bénéficie d’une forte présence aux Etats-Unis, au Mexique et au Brésil, alors que SABMiller est solidement ancré en Afrique, en Chine et en Australie. Toutefois en cas de reprise les deux groupes seront contraints de céder un certain nombre de marques pour éviter une position dominante sur le marché.


L’année dernière AB InBev a vendu 425,9 millions d’hectolitres de bière, ce qui représente un chiffre d’affaires de 43,2 milliards d’euros. Quant à SABMiller son chiffre d’affaires s’établit à 16,8 milliards d’euros pour 245 millions d’hectolitres de bière vendus. Détail amusant : SABMiller a une bière belge en portefeuille, la St. Stefanus.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top