« AB InBev examine la reprise de SABMiller » | RetailDetail

« AB InBev examine la reprise de SABMiller »

« AB InBev examine la reprise de SABMiller »

Le groupe belgo-brésilien AB InBev, numéro un mondial de la bière, envisage de formuler une offre sur son plus grand concurrent, SABMiller, après l’échec du projet de mariage entre SABMiller et le brasseur néerlandais Heineken.

Pas (encore) de négociations de reprise en cours

Les rumeurs concernant un éventuel rachat de SABMiller, le numéro deux sur le marché brassicole, par AB InBev refont régulièrement surface. Selon Wall Street Journal le numéro un mondial serait en pourparlers avec les banques concernant le financement de la reprise de SABMiller.


Le géant belgo-brésilien serait prêt à mettre 75 milliards de livres (95 milliards d’euros) sur table pour le rachat de son concurrent sud-africain (qui a son  siège principal à Londres) : un montant nettement supérieur aux 52 milliards d’euros déboursés par InBev en 2008 dans le cadre de la reprise de l’américain Anheuser-Busch.


Le journal américain précise toutefois que les deux entreprises n’ont pas (encore) entamé les négociations : AB InBev souhaiterait d’abord régler le volet financier avant de formuler une offre concrète.


Echec du projet de mariage avec Heineken

« Nous ne tenons pas réagir face aux rumeurs et aux spéculations », indique AB InBev, tout comme SABMiller qui s’abstient de tout commentaire. Pourtant les analystes estiment que les rumeurs concernant cette reprise sont à prendre au sérieux.

 

Dimanche soir on apprenait inopinément que SABMiller aurait tenté de reprendre le numéro trois du marché brassicole, le néerlandais Heineken. « En réaction aux spéculations dans la presse, Heineken N.V. déclare aujourd’hui qu’il a été approché par SABMiller concernant une éventuelle reprise de Heineken », précisent les Hollandais concernant la récente offre de reprise, qu’ils ont refusé la jugeant « non réalisable ».


SABMiller considère l’offre sur Heineken comme « une tactique défensive visant à évincer le groupe brassicole belgo-brésilien », rapporte l’agence de presse Bloomberg.


Deux groupes complémentaires

AB InBev a dans son portefeuille des marques globales comme Stella, Budweiser et Corona, mais commercialise également au niveau mondial des bières comme la Becks, la Leffe ou encore la Hoegaarden. SABMiller de son côté détient des marques telles que Peroni, Pilsner Urquell, Grolsch, Fosters et Miller.


Au niveau géographique le  duo AB InBev et SABMiller est parfaitement compatible : AB InBev bénéficie d’une forte présence aux Etats-Unis, au Mexique et au Brésil, alors que SABMiller est solidement ancré en Afrique, en Chine et en Australie. Toutefois en cas de reprise les deux groupes seront contraints de céder un certain nombre de marques pour éviter une position dominante sur le marché.


L’année dernière AB InBev a vendu 425,9 millions d’hectolitres de bière, ce qui représente un chiffre d’affaires de 43,2 milliards d’euros. Quant à SABMiller son chiffre d’affaires s’établit à 16,8 milliards d’euros pour 245 millions d’hectolitres de bière vendus. Détail amusant : SABMiller a une bière belge en portefeuille, la St. Stefanus.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Duvel Moortgat reprend une brasserie italienne

22/02/2018

Duvel Moortgat a augmenté sa participation minoritaire dans la brasserie italienne Birrificio del Ducato à 70%. La brasserie belge, connue également pour sa bière Vedett, est entré au capital de la brasserie de Soragna (près de Parme) en 2016.

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Certains distributeurs des Pays-Bas, d'Allemagne et d'Autriche s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs. Ils estiment que cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Back to top