« AB InBev examine la reprise de SABMiller » | RetailDetail

« AB InBev examine la reprise de SABMiller »

« AB InBev examine la reprise de SABMiller »

Le groupe belgo-brésilien AB InBev, numéro un mondial de la bière, envisage de formuler une offre sur son plus grand concurrent, SABMiller, après l’échec du projet de mariage entre SABMiller et le brasseur néerlandais Heineken.

Pas (encore) de négociations de reprise en cours

Les rumeurs concernant un éventuel rachat de SABMiller, le numéro deux sur le marché brassicole, par AB InBev refont régulièrement surface. Selon Wall Street Journal le numéro un mondial serait en pourparlers avec les banques concernant le financement de la reprise de SABMiller.


Le géant belgo-brésilien serait prêt à mettre 75 milliards de livres (95 milliards d’euros) sur table pour le rachat de son concurrent sud-africain (qui a son  siège principal à Londres) : un montant nettement supérieur aux 52 milliards d’euros déboursés par InBev en 2008 dans le cadre de la reprise de l’américain Anheuser-Busch.


Le journal américain précise toutefois que les deux entreprises n’ont pas (encore) entamé les négociations : AB InBev souhaiterait d’abord régler le volet financier avant de formuler une offre concrète.


Echec du projet de mariage avec Heineken

« Nous ne tenons pas réagir face aux rumeurs et aux spéculations », indique AB InBev, tout comme SABMiller qui s’abstient de tout commentaire. Pourtant les analystes estiment que les rumeurs concernant cette reprise sont à prendre au sérieux.

 

Dimanche soir on apprenait inopinément que SABMiller aurait tenté de reprendre le numéro trois du marché brassicole, le néerlandais Heineken. « En réaction aux spéculations dans la presse, Heineken N.V. déclare aujourd’hui qu’il a été approché par SABMiller concernant une éventuelle reprise de Heineken », précisent les Hollandais concernant la récente offre de reprise, qu’ils ont refusé la jugeant « non réalisable ».


SABMiller considère l’offre sur Heineken comme « une tactique défensive visant à évincer le groupe brassicole belgo-brésilien », rapporte l’agence de presse Bloomberg.


Deux groupes complémentaires

AB InBev a dans son portefeuille des marques globales comme Stella, Budweiser et Corona, mais commercialise également au niveau mondial des bières comme la Becks, la Leffe ou encore la Hoegaarden. SABMiller de son côté détient des marques telles que Peroni, Pilsner Urquell, Grolsch, Fosters et Miller.


Au niveau géographique le  duo AB InBev et SABMiller est parfaitement compatible : AB InBev bénéficie d’une forte présence aux Etats-Unis, au Mexique et au Brésil, alors que SABMiller est solidement ancré en Afrique, en Chine et en Australie. Toutefois en cas de reprise les deux groupes seront contraints de céder un certain nombre de marques pour éviter une position dominante sur le marché.


L’année dernière AB InBev a vendu 425,9 millions d’hectolitres de bière, ce qui représente un chiffre d’affaires de 43,2 milliards d’euros. Quant à SABMiller son chiffre d’affaires s’établit à 16,8 milliards d’euros pour 245 millions d’hectolitres de bière vendus. Détail amusant : SABMiller a une bière belge en portefeuille, la St. Stefanus.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un estomac rempli d’angoisses

15/06/2018

Au menu de ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food : qui est le vrai patron de Carrefour Belgium, pourquoi manger sain n’est pas si sain que ça, pourquoi l’alcool nous remonte le moral et que manigance Jumbo. Bon appétit !

Alter’Native Food: A place apart at the upcoming SIAL Paris !

14/06/2018

(Advertorial) From 21st to 25th of October, Paris will be the world's food capital. 7,200 French and international exhibitors will be presenting their innovations among 21 exhibitions sectors.

Démission de Johnny Thijs en tant que président de Spadel

14/06/2018

Johnny Thijs  renonce à sa fonction de président de Spadel, producteur d’eau minérale. Son mandat devait se prolonger jusqu’en 2020, mais l’ancien patron de la poste a décidé d’y mettre fin pour des raisons personnelles, rapporte le journal De Tijd.

L’app anti-gaspillage ‘Too Good To Go’ en route vers la Wallonie

14/06/2018

Depuis son lancement en Belgique en mars dernier, 50.000 compatriotes utilisent déjà l’app ‘Too Good To Go’ contre le gaspillage alimentaire. Actuellement l’initiative se concentre surtout en Flandre, mais d’ici peu elle s’étendra vers la Wallonie.

Jumbo fonde une société belge

13/06/2018

Visiblement la chaîne de supermarchés néerlandaise Jumbo prépare bel et bien son entrée en Belgique : récemment le retailer a fondé la SPRL Jumbo Belgique à Anvers.

Désaccord concernant les prépensions chez Carrefour

13/06/2018

Le protocole d’accord conclu lundi soir entre les syndicats et la direction de Carrefour Belgium prévoit notamment la prépension pour les travailleurs âgés de 56 ans et plus. Cette proposition ne fait pas l'unanimité et alimente les débats.